Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Etienne Coquereau

France

Dernières critiques

Image de Les Femmes savantes

L'alchimie du verbe

lundi 11 janvier 2016

Des femmes qui ne savent pas aimer...

Par Raphaël Baptiste

Élisabeth Chailloux dévoile avec sa mise en scène de la pièce de Molière, un admirable travail de troupe, d'écoute et d'échange jouissif entre les comédiens qu'il est si rare de percevoir à un si haut degré d'intensité et de perfection....

Lire l'article sur L'alchimie du verbe

Image de Les Femmes savantes

Sceneweb

mardi 05 janvier 2016

Les Femmes savantes au pays des Yéyés !

Par Stéphane Capron

Elisabeth Chailloux ouvre l’année théâtrale 2016 avec une nouvelle version des Femmes savantes de Molière dont l’action se situe dans les années 60, similitude avec la version de Macha Makeïeff qui tourne actuellement. Une mise en scène classique et efficace qui donne à entendre les alexandrins de Molière....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de La Double inconstance

hottello

mardi 03 novembre 2015

Ce théâtre recèle une force sensuelle

Par Véronique Hotte

Avec Le Jeu de l’amour et du hasard (1730) et Les Fausses Confidences (1737), La Double Inconstance (1723) – un chassé-croisé d’amoureux entre harcèlement et consentement – fait partie des trois grandes pièces de Marivaux dont la mécanique bien huilée repose sur les procédés d’une logique de l’amour, identifiable avec ses repères du travestissement, de l’inconstance, de l’épreuve et du préjugé social. Entre malices et facéties, la vérité et...

Lire l'article sur hottello

Image de Les Amnésiques n'ont rien vécu d'inoubliable

Just Focus

vendredi 04 avril 2014

Une pièce dont vous vous souviendrez !

Par Hoeel

Les Amnésiques n’ont Rien Vécu d’Inoubliable, adapté par Frédéric Cherboeuf et Étienne Coquereau, ce sont 150 réponses à la question « A quoi tu penses ? ». L’ouvrage oulipien d’Hervé le Tellier en compte 1000. Dans la tradition du Je me Souviens de G. Perec, les réponses à cette question aussi complexe que large

Lire l'article sur Just Focus

Image de Si ça va, bravo

danslateteduspectateur.fr

vendredi 12 juillet 2013

Aussi proches que les Frères Ennemis

Par Saad

Si ça va Bravo est un recueil de saynètes à deux voix, publié par Jean Claude Grumberg en 2012 . Commençant toutes par “ça va ?” ou par “bravo !”, elles déploient sous des dehors banals des dialogues qui ont tous un point commun : remettre en cause la pertinence des formules toutes préparées. Le texte qu’on imagine déjà drôle à sa seule lecture atteint sur scène des sommets d’humour....

Lire l'article sur danslateteduspectateur.fr

Image de OUZ - Le Village

Journal La Terrasse

mercredi 10 avril 2013

Le théâtre scabreux du grand Autre

Par Catherine Robert

Adel Hakim met en scène Ore, de Gabriel Calderón, en alternance (même décor et mêmes acteurs) avec Ouz, dirigé par le jeune Uruguayen : un dyptique tonitruant, tonique, insolent et provocateur !...

Lire l'article sur Journal La Terrasse

Image de ORE - Peut-être la vie est-elle ridicule ?

Journal La Terrasse

mercredi 10 avril 2013

Le théâtre scabreux du grand Autre

Par Catherine Robert

Adel Hakim met en scène Ore, de Gabriel Calderón, en alternance (même décor et mêmes acteurs) avec Ouz, dirigé par le jeune Uruguayen : un dyptique tonitruant, tonique, insolent et provocateur !...

Lire l'article sur Journal La Terrasse

Image de OUZ - Le Village

Les Trois Coups

dimanche 24 mars 2013

Étrange étrangeté

Par Laura Plas

L’Amérique latine est à l’honneur au Théâtre des Quartiers-d’Ivry : des projections, des rencontres et la trilogie « Ouz »-« Ore »-« Ex » de l’Uruguayen Gabriel Calderón. L’occasion de se faire bousculer par un théâtre étrange et étranger qui interroge le monde avec des formes déjantées de séries...

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de Les Amnésiques n'ont rien vécu d'inoubliable

Les Trois Coups

jeudi 02 juin 2011

Après les chansons de douche, un spectacle de salle de bains

Par Laura Plas

Pour parler du couple, du temps qui passe, du temps qui passe dans un couple, Frédéric Cherbœuf et Étienne Coquereau glanent dans les mille et une pensées que Hervé Le Tellier propose dans le recueil du même titre que la pièce : « Les amnésiques n’ont rien vécu d’exceptionnel ». Or, cette adaptation ne convainc pas, en dépit d’idées ingénieuses. L’esprit tient lieu de profondeur, et le récit ne parvient pas à passer la rampe pour devenir ......

Lire l'article sur Les Trois Coups