Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Blandine Savetier

France

Présentation

Elle partage sa vie entre la Belgique et la France. Elle a vécu en Afrique de l’Ouest, aux États-Unis et au Kazakhstan. Après des études d’arts plastiques et une maîtrise de théâtre avec Claude Buchwald (Université Paris VIII), elle suit les master classes d’Anatoli Vassiliev à Paris et à Moscou, des stages au Guitis à Moscou et intègre l’Unité Nomade de formation à la mise en scène au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Dans ce cadre, elle suit particulièrement le travail de Krystian Lupa, mais aussi d’André Engel et Bob Wilson ainsi qu’une formation technique et artistique au Théâtre National de Strasbourg. En 2002, elle signe sa première mise en scène Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Siméon au Théâtre Océan Nord à Bruxelles qui sera repris en tournée et à Paris. En 2005, elle crée L’Assassin sans scrupules, de Henning Mankell à Bruay-la-Buissière puis au C.D.N. de Béthune et en tournée. En novembre 2005, elle met en scène Le Marin de Pessoa à l’Ecole du Théâtre National de Bretagne.

En juin 2006, elle met en scène Je en Morceaux, montage de textes de Samuel Beckett au Théâtre National de Belgique.

En 2007, elle met en scène Le Président de Thomas Bernhard à la Comédie de Béthune et au Théâtre National de la Colline à Paris. Prix du syndicat de la critique pour la meilleure comédienne.

En 2007/2008, elle adapte et met en scène On n’arrête pas le progrès, au CDN du Nord-Pas-de-Calais, spectacle d’appartement. En 2008, elle met en scène Au Bois Lacté de Dylan Thomas avec les élèves du Théâtre National de Bretagne, pour l’inauguration du TNB. Toujours en 2008, elle crée La Petite pièce en haut de l’escalier de Carole Fréchette au Théâtre National de Bretagne et repris en 2009 au Théâtre du Rond-Point à Paris, puis en tournée en 2010.

En juin 2010, elle créé une adaptation du Funambule de Jean Genet avec Yann Collette, Bruno Chevillon (contrebasse) et Benoit Dattez (magie nouvelle), dans le cadre du Festival La voix est libre de la Comédie de Béthune. En 2011, elle met en scène Oh les beaux jours de Samuel Beckett, créé à la Comédie de Béthune qui sera repris en janvier 2012 au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers.

Elle a dirigé des ateliers de jeu à l’école du Théâtre National de Bretagne, au Théâtre National de Belgique, à la Comédie de Béthune, au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, à l’ENSATT à Lyon et à l’EPSAD à Lille. Elle a mis en scène à L’Académie, Ecole Supérieure professionnelle du Limousin, une adaptation des Brigands de Schiller en mai 2010 avec les élèves de dernière année.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.