theatre-contemporain.net

Pas de photographie de cet auteur ajoutez la photo

Ahmed El Attar

Egypte

Dernières critiques

Image de Mama

Le Bruit du off

lundi 08 octobre 2018

« Mama », le charme discret de la bourgeoisie cairotte

Par Yves Kafka

On se souvient de « The Last Supper » présenté en 2015 sur l’Autre Scène du Grand Avignon par le même Ahmed El Attar. Il avait alors réuni autour d’une table monumentale la haute bourgeoisie du Caire venue là pour partager un dîner familial. « Pré-texte » qui lui permettait d’observer à la loupe passivité, superficialité et médiocrité de la classe dirigeante,

Lire l'article sur Le Bruit du off

Image de Mama

L'Alchimie du Verbe

vendredi 27 juillet 2018

Des effluves patients d’oppression…

Par Raf

C’est là que se situe le geste d’exubérance délicate du dramaturge, dans le décalage produit par le théâtre, d’un spectateur, conscient de l’aveuglement tragique de cette famille de la haute-bourgeoisie face à cette même famille qui se déchire, qui est déjà déchirée, folle des illusions qui sont aussi sinon plus coupables qu’insouciantes....

Lire l'article sur L'Alchimie du Verbe

Image de Mama

l-echo-des-planches

vendredi 27 juillet 2018

Entretien avec Ahmed El Attar

Par Raf

"Il n'y a jamais un moment de vérité entre mes personnages."...

Lire l'article sur l-echo-des-planches

Image de Mama

Inferno

samedi 21 juillet 2018

« Mama », les reproductrices zélées du Caire

Par Yves Kafka

On se souvient de « The Last Supper » présenté en 2015 sur l’Autre Scène du Grand Avignon par le même Ahmed El Attar. Il avait alors réuni autour d’une table monumentale la haute bourgeoisie du Caire venue là pour partager un dîner familial. « Pré-texte » qui lui permettait d’observer à la loupe passivité, superficialité et médiocrité de la classe dirigeante, le tout sur fond politique marqué par le Printemps arabe de 2011 et son retentissement

Lire l'article sur Inferno

Image de Mama

l-echo-des-planches

samedi 21 juillet 2018

Entretien avec Ahmed El Attar

Par Raf

"Il n'y a jamais un moment de vérité entre mes personnages."...

Lire l'article sur l-echo-des-planches

Image de Mama

Sceneweb

vendredi 20 juillet 2018

Ahmed El Attar regarde la mère en face

Par Anaïs Heluin

Avec Mama, Ahmed El Attar clôt une trilogie consacrée à la famille en Égypte. Il y questionne avec audace la figure de la mère, n’hésitant pas à souligner son rôle dans la reproduction du système patriarcal....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Before the revolution

mouvement.net

vendredi 02 février 2018

Les Vagamondes

Par Agnès Dopff

Temps fort de la saison théâtrale mulhousienne et nationale, le festival des Vagamondes ne surprend plus personne par l'excellence de sa programmation, et cela sans manquer pourtant de susciter l'étonnement et le débat. Retour sur le focus égyptien de cette édition 2018....

Lire l'article sur mouvement.net

Image de The Last supper

Mediapart

mercredi 11 novembre 2015

Un repas bien tranquille

Par Dashiell Donello

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris, voici une pièce courte qui est la bienvenue. ''The Last Supper'' ce qui donne en Français : la Cène. Ces cinquante minutes font allusion au dernier repas du Christ ; à travers l'intimité d'un père et sa famille, en lieu et place de Jésus et ses apôtres....

Lire l'article sur Mediapart

Image de The Last supper

L'Insensé, scènes contemporaines

lundi 20 juillet 2015

Esquisse d’une scène interrompue

Par Arnaud Maïsetti

Ahmed El Attar rejoue faussement la scénographie du Dernier Repas comme un contre-feu : le miroir qu’il tend pourrait s’offrir comme une satire qui joue entre caricature politique et description réaliste. Reste la question de l’adresse et de sa portée : la rapidité de la proposition est une force autant que sa faiblesse, en laquelle réside une part de sa belle énigme....

Lire l'article sur L'Insensé, scènes contemporaines

Image de The Last supper

L'alchimie du verbe

mercredi 15 juillet 2015

Une satire intense de la vie de l'aristocratie égyptienne

Par Raphaël Baptiste

Le metteur en scène nous révèle avec une verve puissante, une satire acérée, elle nous montre les bas et les ébats d’une famille dont les seuls liens d’attachement se réduisent à des rapports clientélistes. Ce dernier repas que la famille prend dans l’unité est un repas qui s’inscrit dans le quotidien prototypique de la vie d’une famille de la haute bourgeoisie, mais d’un quotidien moderne et assurément contemporain, dans lequel les effets de la

Lire l'article sur L'alchimie du verbe

Masquer la bannière