Solness le constructeur

de Henrik Ibsen

Texte original : Bygmester Solness traduit par Michel Vittoz

Écrit en 2011 - français

Présentation

À ses personnages de prédilection, Ibsen a fait cadeau d’une nécessité impérieuse : “se réaliser soi-même dans la conduite de la vie”. Ce but, Solness paraît l’avoir atteint : tous admirent ce bâtisseur qui au milieu de sa carrière a cessé de construire des églises pour se consacrer aux foyers des hommes. Mais derrière la façade, sa vie est une lutte permanente pour se défendre de la culpabilité que lui inspire son entourage : sa femme, qu’il pense avoir sacrifiée, sa famille, détruite, son atelier, où il bride les élans de son jeune collaborateur par tous les moyens. Comment concilier l’appel “vers les hauteurs” et les exigences du monde humain, où l’accomplissement de soi se heurte à tant d’obstacles ? Juste au moment où Solness croit toucher l’automne de la vie, une jeune fille surgit de son passé pour lui rappeler une ancienne promesse. Cette jeunesse qu’il redoute a frappé à sa porte : mais peut-il lui faire place ?