Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

La Mère confidente

de Marivaux

Écrit en 1735 - français

Présentation

La Mère confidente met en scène deux amoureux. Madame Argante présente le plus âgé à sa fille Angélique. Voyant que cet amoureux lui déplaît, elle interroge sa fille qui lui avoue qu’elle a souvent rencontré un jeune homme lisant dans le parc voisin, qu’ils ont fait connaissance et qu’il l’aime, mais qu’il ne la demande pas en mariage parce qu’il est sans fortune, celle-ci dépendant d’un oncle qui n’a que trente-cinq ans. La mère lui explique que cet amour est sans issue, Angélique en convient, mais elle ne peut se l’arracher du cœur. Sa mère lui demande de l’informer de tout ce qui se passera entre elle et son amant. Angélique pleure et promet. Restée seule, elle se décide à rompre. Lorsqu’on lui apporte une lettre de Dorante, elle la renvoie sans la lire. Lorsqu’il vient lui-même, elle refuse de l’entendre mais, craignant d’avoir été trop dure avec lui, elle le rappelle.