Accueil de « Sortie d'usine »

Sortie d'usine

mise en scène Anne Marcel

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Théâtre du blog

mercredi 14 mai 2014

Théâtre-documentaire conjugué à la première personne

Par Philippe du Vignal

Ce solo reprend le titre du film mythique de Louis Lumière en 1895 qui avait filmé la sortie des ouvrières de l’usine Lumière à Lyon. Nicolas Bonneau raconte le monde du travail, (il le connaît bien par son père ouvrier), celui de Gilbert Simoneau, un soudeur à la retraite, de sa femme, employée dans un atelier de lingerie féminine condamné à terme pour cause de délocalisation en Tunisie, d’un fabricant artisanal de tuiles emporté par le...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de La Revue du Spectacle

vendredi 09 mai 2014

Témoignages prolétaires à l'usage des générations futures

Par Gil Chauveau

Délocalisations, plans sociaux, licenciements, mises à la retraite anticipées, propagande sur les vertus du sacro-saint tertiaire sont les mauvaises plaisanteries économiques que nous sert au quotidien l'actualité... Et on en finit par oublier qu'il existe encore une classe ouvrière. Bon, d'accord, l'espèce est en voie de disparition !...

Lire l'article sur La Revue du Spectacle

Image de la critique de BSC News

mardi 06 mai 2014

Un habile manifeste sur la culture ouvrière

Par Florence Gopikian Yérémian

Au milieu des fantômes de Karl Marx, Jaurès ou Léon Blum, stagne le vaillant Gilbert Simoneau avec son bleu de travail. Chaque nuit en s’endormant il mène sa lutte finale et se révolte silencieusement contre le patronat. Durant la journée il ne peut pas le faire car, tout simplement : il travaille à l’usine...

Lire l'article sur BSC News

Image de la critique de Reg'Arts

samedi 26 avril 2014

Un spectacle qui caresse ce qui reste en nous de révolte

Par Bruno Fougnès

Un spectacle qui caresse ce qui reste en nous de révolte,€“ une révolte bien enfouie sous des couches et des couches de compromissions, de défaites et de soumissions aux "réalités de l'existence»....

Lire l'article sur Reg'Arts

Image de la critique de Scène Web

samedi 26 avril 2014

L'usine en plein cœur de Nicolas Bonneau

Par Stéphane Capron

« Bienvenue à l’usine, toujours le même nœud dans le ventre ! » C’est l’une des premières paroles du spectacle, celle d’un ouvrier qui se lève tous les matins à 4 heures pour aller travailler. Cette plongée au cœur du monde ouvrier illustre une France industrielle qui est en train de disparaître. Nicolas Bonneau est une nouvelle race de conteur. Son spectacle est à la fois documentaire et théâtral. D’ailleurs il se met en scène dans sa quête du...

Lire l'article sur Scène Web

Image de la critique de Théâtre au Vent

vendredi 25 avril 2014

Quel regard porter sur le monde ouvrier

Par Evelyne Trân

Quel regard porter sur le monde ouvrier lorsqu’on n’en fait plus partie ? Le narrateur a le cul entre deux chaises parce que la fibre ouvrière, sans aucun doute, il l’a en tant que fils d’ouvrier et ce n’est pas un mince héritage. Mais il a pris le large depuis longtemps.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Image de la critique de Les Trois Coups

vendredi 25 avril 2014

Un bout d’usine dans le cœur

Par Laura Plas

De l’usine au local syndical en passant par un salon ou un bistrot, Nicolas Bonneau donne à lui seul vie et voix à une galerie de personnages touchants du monde ouvrier dans « Sortie d’usine ». Et on marche avec ce conteur, on réfléchit, mais on sourit aussi....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de la critique de Rideau !

vendredi 25 avril 2014

Des vies d’ouvriers en face

Par Jack Dion

On peut voir (ou revoir) « Sortie d’usine », de et par Nicolas Bonneau, au Grand Parquet. Un fils d’ouvrier qui sait raconter des vies d’ouvriers, c’est trop rare pour ne pas être salué...

Lire l'article sur Rideau !