Accueil de « Mary said what she said »

Mary said what she said

+ d'infos sur le texte de Darryl Pinckney traduit par Fabrice Scott
mise en scène Robert Wilson

On en parle dans la presse et sur le web

Fou de théâtre

Image de la critique de Fou de théâtre

mardi 02 juillet 2019

De la tristesse et même de la folie

Par Frédéric Bonfils

Un choc, véritable, absolu. Je viens de voir une pièce géniale. Isabelle Huppert est fantastique. Chaque mot, chaque Le choix de cette pièce est vraiment un pur défi. L'histoire de Mary Stuart est tellement connu, complexe, mais convenue. Chacun ayant son propre avis sur ce personnage hors norme et moderne pour son temps. Bien trop, certainement. Il y a un peu du “Madame Bovary”...

Lire l'article sur Fou de théâtre

Art au Présent

Image de la critique de Art au Présent

vendredi 21 juin 2019

Un monde mental de souvenirs

Par Marius Baulieu

Pour la troisième fois Robert Wilson retrouve Isabelle Huppert avec cette fois un monologue signé Darryl Pinckney sur Mary Stuart. La comédienne, seule en scène est au sommet de son art dans ce spectacle à l'esthétique irréprochable. Avec pour seul décor les magnifiques lumières, l'actrice nous apparait comme une image mentale hypnotisante....

Lire l'article sur Art au Présent

Attractions Visuelles

Image de la critique de Attractions Visuelles

jeudi 13 juin 2019

Derniers soubresauts

Par Georges Jumarie

Troisième collaboration entre Isabelle Huppert et Robert Wilson, « Mary said what she said » porte à un point dé dépouillement extrême l'esthétisme du metteur en scène américain. Ceux qui ont vu « Orlando » ou « Quartett » ne seront pas surpris par les options de mise en scène, si ce n'est par leur persistance au fil des ans (« Orlando » date de 1993, « Quartett », de 2006, soit des retrouvailles tous les 13 ans)....

Lire l'article sur Attractions Visuelles

Libération.fr

Image de la critique de Libération.fr

jeudi 30 mai 2019

Isabelle Huppert : «Cette pièce va très loin dans l’exploration d’états inconnus» (Entretien)

Par Anne Diatkine

Dans le monologue de Darryl Pinckney sur les derniers instants de la reine d’Ecosse, l’actrice interprètre une Mary Stuart aux prises avec ses souvenirs. Et retrouve pour l’occasion le metteur en scène Bob Wilson, dont elle admire le travail....

Lire l'article sur Libération.fr

Libération.fr

Image de la critique de Libération.fr

jeudi 30 mai 2019

Entretien. «C’est en regardant des ballets que j’ai eu envie de concevoir des spectacles»

Par Anne Diatkine

Dans une conversation à sens unique, l’Américain Bob Wilson évoque les artistes qui l’ont influencé, de Charlie Chaplin à Balanchine....

Lire l'article sur Libération.fr

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

mardi 28 mai 2019

Isabelle Huppert en majesté

Par Corinne Denailles

Pour la troisième fois, après Orlando (1993) et Quartett (2009), l’américain Robert Wilson met en scène Isabelle Huppert. Dans Mary said what she said de Darryl Pinckney, Wilson livre une évocation très abstraite de Marie Stuart, reine d’Ecosse et de France, un destin exceptionnel, romanesque et tragique. Marie devient reine à la mort de son père alors qu’elle n’a que six jours....

Lire l'article sur WebThéâtre

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

mardi 28 mai 2019

Isabelle Huppert, reine d’Ecosse et du théâtre

Par Brigitte Salino

S’il ne devait rester qu’une image de Mary Said What She Said (Mary a dit ce qu’elle a dit), ce serait celle qu’Isabelle Huppert trace dans le troisième acte du spectacle mis en scène par Bob Wilson à l’Espace Pierre-Cardin – et joué en français, contrairement à ce que pourrait laisser entendre son titre....

Lire l'article sur Le Monde.fr

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

vendredi 24 mai 2019

Le requiem pour la reine Mary de Robert Wilson

Par Philippe Chevilley

Le maître américain retrouve Isabelle Huppert à l'Espace Cardin pour « Mary Said What She Said », monologue théâtral dédié à la reine d'Ecosse Mary Stuart. Un spectacle d'une grande beauté plastique porté par la performance acrobatique de la comédienne....

Lire l'article sur lesechos.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

jeudi 23 mai 2019

Isabelle Huppert, Mary Stuart toute en fragilité

Par Stéphane Capton

Après Isabelle Adjani, une autre icône du théâtre monte sur scène, Isabelle Huppert dans Mary said what she said. Elle retrouve pour la troisième fois le metteur en scène américain Bob Wilson, après Orlando et Quartett. Elle incarne Mary Stuart, dans un monologue fougueux écrit par Darryl Pinckney....

Lire l'article sur Sceneweb

lefigaro.fr

Image de la critique de lefigaro.fr

jeudi 23 mai 2019

Le duo Huppert-Wilson, une indéniable perfection 

Par Armelle Héliot

Mise en scène par l’artiste américain, la comédienne exécute un numéro de haut vol, avec jeux de la voix, danses, ruptures, mimiques. Un lourd rideau rouge, avec ses amples plis, ses franges d’or, dissimule le plateau de l’Espace Cardin. Au milieu est accroché un écran, pris dans un cadre lui aussi doré et kitsch. Un film muet passe en boucle. Un chien noir et blanc qui tourne sur lui-même en tentant d’attraper sa queue....

Lire l'article sur lefigaro.fr