Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « La Vie burale »

La Vie burale

+ d'infos sur le texte de Hervé Blutsch
mise en scène Catherine Hugot

:Note d’intention

Le bureau est un espace dans lequel on entretient des rapports très superficiels et à la fois très intimes avec des gens que l’on ne connaît pas et avec qui l’on vit huit heures par jour. D’où l’idée d’un personnage se retrouvant physiquement envahi par ses collègues.

La marionnette permet de traiter le phénomène de métamorphose, d’excroissance, dont est atteint le personnage principal ; elle permet la confrontation entre un réalisme total et un fantastique cauchemardesque. Car on assiste ici à une somatisation extrême; le personnage est soumis à de véritables poussées de chair. Il vit son burn out de façon totalement hallucinatoire! Victime du travail fusionnel, son corps devient le castelet de son propre psychodrame.

Les excroissances apparaissent alors comme un symptôme du vide existentiel d’Antoine qui vont le plonger dans une angoisse sur laquelle il n’a pas de prise. Et grâce à la dimension comique de l’écriture, une distance de réflexion salutaire nous est rendue possible.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.