theatre-contemporain.net

Accueil de « La Lettre à Helga »

La Lettre à Helga

+ d'infos sur l'adaptation de Claude Bonin,
mise en scène Claude Bonin

On en parle dans la presse et sur le web

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

dimanche 16 décembre 2018

Helga qu’il n’a jamais cessé d’aimer...

Par arrazatclau

Bergsveinn Birgisson est né en 1971. Titulaire d'un doctorat en littérature médiévale candinave, il porte la mémoire des histoires que lui racontait son grand-père, lui-même éleveur et pêcheur dans le nord-ouest de l'Islande. Voici celle de Bjarni et d’Helga mise en scène par Claude Bonin Au soir de sa vie, Bjarni écrit une lettre révélant le plus profond de son être àHelga. Helga qu’il n’a jamais cessé d’aimer...

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

théatres.com

Image de la critique de théatres.com

samedi 15 décembre 2018

« La lettre à Helga » Un petit bijou au Théâtre de l’Epée de Bois

Par Laurent Schteiner

Claude Bonin nous propose actuellement au Théâtre de l’Epée de Bois à la Cartoucherie un spectacle de toute beauté, La lettre à Helga. Ce spectacle renversant et quasi hypnotique nous plonge dans l’univers de Bergsveinn Birgisson, une œuvre toute en finesse et en profondeur à découvrir d’urgence....

Lire l'article sur théatres.com

DMPVD

Image de la critique de DMPVD

lundi 10 décembre 2018

À la vie, à l’amour et à l’Islande

Par Véronique Tran Vinh

Le roman éponyme de Bergsveinn Birgisson, publié en 2013 aux éditions Zulma, possède une grande force d’évocation. L’adaptation théâtrale qu’en fait Claude Bonin est un écrin à la hau…...

Lire l'article sur DMPVD

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

lundi 10 décembre 2018

L’homme aux moutons reste inconsolable

Par Jean-Pierre Léonardini

C’en est une, au fond, dans l’ordre de l’intime, que cette Lettre à Helga, dans laquelle un vieil homme rude, Bjarni Gislason, éleveur de moutons et contrôleur de fourrage pour les bêtes, s’adresse à celle dont il partagea jadis, dans des granges, les étreintes passionnées et qui, grosse de lui, l’a quitté il y a longtemps, parce qu’il avait refusé de la suivre en ville… Texte âpre, judicieusement construit dans la déploration virile et le chagrin abrupt, au fil d’une espèce de folie d’homme seul dans un pays glacé.

Lire l'article sur L'Humanité

Reg'arts

Image de la critique de Reg'arts

mardi 04 décembre 2018

Nostalgie, érotisme, déchirements…

Par Bruno Fougnies

Nostalgie, érotisme, déchirements… au travers une longue lettre écrite au couchant de sa vie à celle qui lacéra son cœur et incendia ses sens, bien des années plus tôt, Bergsveinn Birgisson trace le tableau d’un homme d’une génération déjà à moitié oubliée. Celle des campagnes d’avant la science.

Lire l'article sur Reg'arts

spectatif.com

Image de la critique de spectatif.com

mardi 04 décembre 2018

La Lettre à Helga

Par Frédéric Pérez

Quel spectacle envoutant, troublant nos pensées et notre affectivité, les baignant d’émotion. Touchant au cœur, soufflant sur les braises du désir et frissonnant de la chaleur de l’amour. Quelle théâtralité surprenante et extraordinairement prégnante. Quel moment !......

Lire l'article sur spectatif.com

Froggydelight

Image de la critique de Froggydelight

lundi 03 décembre 2018

La Lettre à Helga, le plus grand amour de sa vie

Par Nicolas Arnstam

Au mois d'août 1997, Bjarni Gislason, au terme de son existence, alors qu'il est âgé de 90 ans et se prépare à rejoindre la maison de retraite, revient à la ferme familiale dans la campagne d'Islande et répond enfin à la lettre que lui a adressé des années auparavant Helga, celle qui fût le plus grand amour de sa vie.

Lire l'article sur Froggydelight

Blog de phaco

Image de la critique de Blog de phaco

lundi 03 décembre 2018

Fidèle à l’esprit épique ......

Par Thierry De Fages

mmense succès dans les pays scandinaves ainsi qu’en Allemagne, La Lettre à Helga - traduction en français aux éditions Zulma (2013) -, a comme cadre naturel le fin fond d'un fjord sauvage, balayé par le vent du Nord. Par son thème sensuel de la communion panthéiste avec la nature, si cher aux pays scandinaves,

Lire l'article sur Blog de phaco

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

samedi 01 décembre 2018

Confession d’un homme en fin de vie

Par Evelyne Trân

Au seuil de la mort, comme c’est étrange, certains êtres s’écoutent parler d’amour, seule cette langue leur est devenue accessible.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

Théâtre au Vent

Image de la critique de Théâtre au Vent

vendredi 30 novembre 2018

Confession d’un homme en fin de vie

Par Evelyne Trân

Au seuil de la mort, comme c’est étrange, certains êtres s’écoutent parler d’amour, seule cette langue leur est devenue accessible.

Lire l'article sur Théâtre au Vent

bannière publicitaire du bas de page
Masquer la bannière