Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Oreille de Denys »

L'Oreille de Denys

Aram Kebabdjian (Livret), Jeanne Candel (Mise en scène), Florent Hubert (Direction musicale), Collectif La Vie Brève (Écriture)


:Présentation

Fondée en 2009, la compagnie polymorphe la vie brève place l’écriture collective au cœur de ses créations. S’intéressant particulièrement au rapport entre musique et théâtre, le collectif fait de « l’opéra avec les moyens du théâtre » et met la musique sur scène et en scène. Ces joyeux dynamiteurs et amoureux de la digression s’emparent aujourd’hui de la péniche La Pop.

On associe toujours la musique au ciel et aux étoiles, ou aux anges, mais les enfers sont peuplés de bonnes chansons et les méchants sont de grands mélomanes. Explorant la relation du mal à la musique, le collectif exhume la figure de Denys l’ancien : héros paranoïaque et intransigeant, sa seule distraction, à en croire Cicéron, consistait à écouter le beau chant des suppliciés enfermés dans ses célèbres grottes, les latomies de Syracuse, autrement appelées Oreille de Denys.

Par une habile transposition, Denys est ici un personnage atrabilaire qui fait de son instrument géant le lieu de réclusion de tous ceux dont il se méfie. Dans cet espace grand comme une arche, il enferme les bons comme les mauvais, les enfants sages comme les lutins, les philosophes, les guerriers, les religieux, les poètes ou les musiciens, tout un monde qui crie et qui résonne pour le plus grand délice du tyran.

Au-delà d’un travail d’adaptation de cantates françaises pour un ensemble réduit de musiciens (saxophone, batterie, chant lyrique), notre équipée explore les possibilités sonores de la péniche et fait sonner la musique par le dedans. C’est toute l’atmosphère d’une caisse de résonance qui nous est alors donnée à entendre. Reclus à l’intérieur de cet instrument qui grince, tape et vocifère, le spectateur – petit comme grand – plonge au cœur de l’histoire d’une libération, celle d’une chanteuse qui grâce à sa voix ouvre les portes d’une prison musicale.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.