Accueil de « Désordre »

Désordre

+ d'infos sur le texte de Hubert Colas
mise en scène Hubert Colas

:Présentation

« J’aurais voulu savoir si tu voulais écrire quelque chose pour ce second numéro dont la sortie est prévue pour fin septembre. On a un fil conducteur qui se dessine entre les différents papiers, qui est « Anomalie ». C’est large, mais je pense que c’est une thématique qui t’est familière… Je sais que tu es super occupé et pas forcément disponible pour écrire quelque chose, mais si ça se trouve, tu as des formes courtes que tu souhaites publier… »

L’aventure commence ainsi, par ce mot et plus particulièrement par celui-ci : « Anomalie ». Mais de quelle familiarité mon interlocuteur voulait-il me parler ? Cette thématique lui semblait m’être si familière. Anomalie. L’anomalie me serait familière. Je prends une page. Qu’est-ce qu’il me vient au bout du stylo ? Qu’est-ce qu’il me veut avec son anomalie ? Je ne pense à rien. C’est confus dans ma tête. Je me glisse dans le petit Robert : « Du grec : Anomalia : Irrégularité, inégalité » - Forme d’une construction anormale. Voir Irrégularité. Voir Excentricité. « Estce que je serais familier avec l’irrégularité ? Avec l’excentricité ? Je n’aime pas me contempler mais là je sens que sa question m’oblige. Quoi d’autre ? « Déviation du normal » – Je comprends… c’est ce qui n’est pas conforme. Quelque chose qui s’oppose à la règle ? Voir Aberration. Voir Difformité. Voir Malformation. Voir Mutation. Bizarrerie. Singularité. Exception à la règle. Ah voilà qui parle chez moi ?! « Opposé à : régularité. » Le Larousse transforme l’essai par : « Ce qui s’écarte de la norme, de la régularité, de la RÈGLE. Variation importante de certaines grandeurs géographiques, souvent dues à la présence d’accidents géologiques… Voilà que tout ceci m’ouvre l’esprit et mon désir d’écrire, d’entreprendre ce qui chez moi tend mon regard vers ce que je nommerai comme l’anomalie de l’existence : la solitude. Non pas celle du romantisme encore que je pourrais trouver plaisir à y écrire. Mais la solitude comme source du désordre de la vie où de son accomplissement si on l’accepte. Mon anomalie sera l’expression de la solitude comme l’événement engendré par le désordre du monde d’aujourd’hui. L’anomalie, le désordre d’aujourd’hui serait justement dans une époque comme celle que nous vivons : la solitude. Pas l’être seul mais celui qui au contraire est toujours enclin à être avec les autres, à commenter sans cesse son regard sur ce qui l’entoure et sur lui-même. Celui qui sans cesse exprime, cherche et désire un autre à qui il pourra signifier son souhait d’être Narcisse. C’est une solitude noyée dans le regard des autres. Et puis cette autre solitude, la vraie, celle qui nous fait croire que sans les autres nous ne sommes pas. Cellelà est la vraie anomalie de nos nouvelles existences. Celle qui dit qu’être seul c’est la persistance d’un désordre profond de la vie. Cette solitude face à la gentrification planétaire est celle que nous regarderons comme l’anomalie du monde. Celle qui n’est pas conforme aux désirs d’une société qui se veut de plus en plus communicante d’un vide commercial de toutes relations humaines. L’être peu à peu remplacé par la machine.

Le mouvement des continents, leurs collisions, les images météorologiques, le réchauffement climatique, cette géographie est à prendre comme la variation géographique des êtres, leurs besoins sans cesse inassouvis de mouvement comme la marque d’un accident géologique du mental, des corps, des désirs. Autant de sources d’inspiration pour parler encore une fois du monde d’aujourd’hui en donnant parole à des êtres cherchant désespérément le retour vers le lien qui nous unit. La vie.

Hubert Colas

avril 2018

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.