Théâtre et post-colonialisme

sam. 18/03/17 : 14:00 à Strasbourg - Théâtre National de Strasbourg - TNS

Rencontre avec Bérénice Hamidi-Kim et Marie Bachelot Nguyen, animée par Tania de Montaigne à l'occasion des représentations de Sombre Rivière écrit et mis en scène par Lazare

Le mot « postcolonial », entré depuis plusieurs années dans les débats intellectuels et politiques, a pour intérêt majeur d’insister sur la nécessité de situer la réflexion sur les effets du colonialisme dans une perspective historique, interrogeant les traces et les analogies entre les processus de colonisation d’hier et d’aujourd’hui. Le terme « décolonial » insiste sur une tâche complémentaire, caractérisée par une attention aux processus permettant de rendre visibles, et donc de déconstruire, les diverses formes de colonialisme qui sourdent jusque derrière certaines revendications à l’universel. Autrement dit, il renvoie à une question esthétique et particulièrement théâtrale : celle des récits et du point de vue porté sur les corps et les voix de celles et ceux qui sont représentés, donnés à voir et à comprendre (ou non). Comment, dans les textes et sur les scènes, se déprendre des regards impérialistes, pour leur substituer de nouveaux regards ?

Bérénice Hamidi-Kim est maîtresse de conférences en arts de la scène à l’université Lumière-Lyon-2, chercheuse au laboratoire Passages XX-XXI. Elle co-fonde en février 2016 la revue thaêtre et est membre de l’ensemble éditorial de la revue Parages, revue du TNS.
Marie Bachelot Nguyen est auteure dramatique et metteure en scène, membre du collectif Lumière d’août.
Tania de Montaigne est journaliste et écrivaine.

Entrée libre | Réservation obligatoire au 03 88 24 88 00 ou sur www.tns.fr

Calendrier

Le 18/03/2017 14:00
Strasbourg Théâtre National de Strasbourg - TNS