Lectures : Le Patron et Mirpou (Les Caribéennes)

sam. 01/10/16 : 11:00 à Limoges - Théâtre de l'Union

Lectures dirigées par Alban Coulaud

Les Caribéennes / 33e Festival des Francophonies en Limousin
Depuis plusieurs années, la Maison des auteurs s’associe aux prix décernés tous les deux ans par Etc_Caraïbe et l’association Beaumarchais, pour offrir au public une ouverture vers cette littérature caribéenne, aux influences multiculturelles. Tous les deux ans, deux des textes primés sont mis en lecture lors du Festival des Francophonies en Limousin. En 2015, les Écritures Théâtrales Contemporaines en Caraïbes et l’association Beaumarchais ont attribué le prix du meilleur texte francophone à Alfred Alexandre pour son texte Le Patron. Il a bénéficié d’une bourse d’écriture pour achever son texte lors d’une résidence à la Maison des auteurs, à Limoges, de mi-juin à mi-juillet. Le second texte mis en lecture, Mirpou de Stanislas Sauphanor, a remporté en 2015 le prix du meilleur texte jeune public. Il a terminé l’écriture de son texte en août à la Maison des auteurs.

Le Patron, d'Alfred Alexandre : Tard, le soir. Dehors, pluie et vent, prélude aux grandes frasques de la tempête attendue pour le petit matin. À l’intérieur, dans le bar désormais vide : la patronne et le videur. La patronne, inquiète et seule, avec le souvenir des amours défuntes qui la ligote et interdit toute possibilité d’une rencontre qui lui ramène le beau temps. Le videur, inquiétant et seul, dans la nuit où il tourne sur lui-même, en quête d’une présence qui le ramène à la lumière. Tous deux s’épient. Se cherchent. Se perdent. Se trouvent. Dans l’expérience d’une parole qui, au premier point du jour, les achemine vers leur part intime, leur part de failles et de silence à démêler, pour que l’amour, en son miracle, une fois encore, devienne possible.

Mirpou de Stanislas Sauphanor (texte jeune public) : Il était une fois l’histoire du plus gigantesque royaume qui n’ait jamais existé. Ce royaume était dirigé par un roi exceptionnellement bête, capable de promulguer des lois toutes plus absurdes les unes que les autres. Après avoir renvoyé sa femme il décide d’organiser un grand concours pour trouver une nouvelle reine. Celle qui sera choisie sera la belle Dina, fine et courageuse qui appartient à la famille des Padaccord. Comme le nom l’indique cette famille est indocile et incapable de se soumettre aux lois tyranniques. Or le nouveau premier ministre du royaume de Mirpou exige que tous les sujets lui fassent une déclaration d’amour et d’allégeance. Bien évidemment les Padaccord s’y refusent et risquent d’être jetés aux lions en punition de leur insubordination. Seule Dina est en mesure de leur venir en aide mais pour cela elle devra réussir à contourner toute l’absurdité des lois du royaume.

Calendrier

Le 01/10/2016 11:00
Limoges Théâtre de l'Union