Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Missie (Mission) Et à la fin, on appelle ça une vie
Partager cette page » 
 
 
 

Un missionnaire très âgé, cependant toujours actif, dans l'Est du Congo contemple sa vie. Surprise, endurance et chagrin. Dans un monologue fragmenté plein d'humour et d'horreur, il réfléchit aux choix, à l'engagement et surtout à la confiance. Ce nouveau texte de théâtre de David van reybrouck est basé sur des entretiens avec des missionnaires au Congo, aujourd'hui. Les créateurs veulent aborder le rapport entre « mission » et « mystique ». Choisit-on de se salir les mains ou de mener une vie contemplative ? Le missionnaire revalorisé en tant qu’être tragique – sans ironie aucune.

Pour David van reybrouck, il s’agit du troisième monologue sur les blancs âgés en Afrique. Après le scientifique dans Die Siel van die Mier (L’Ame des termites, présenté au Maillon en décembre 2006) et l’encyclopédiste dans N, c’est maintenant le tour du missionnaire, un rôle bel et bien taillé sur mesure pour Bruno vanden Broecke.

© Koen Broos

Donald Berlanger (Création son) , Leo de Nys (Scénographie) , Ivo Kuyl (Dramaturgie) , Bart Visser (Création vidéo) , Johan Vonk (Création lumières) , Monique Wilsens (Assistant(e) à la mise en scène) Lieven Symaeys (Chef de production), Gérard Maraite (Direction technique), Tim Zeegers (Assistant direction technique), KVS-atelier (Réalisation décor), Margareta Andersen (Réalisation éclairage), Jimmy De Boelpaep (Machiniste), Annie Vermeiren (Coiffure & maquillage), Claudine Bogemans (Habilleuse), Paul Kerstens (Swahili : conseiller linguistique)
 
Masquer la bannière