Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles Et l'enfant sur le loup Accueil
Partager ce spectacle » 
 
 
 

L’homme, un loup pour l’homme ? quelle rigolade (le loup)

Derrière la porte verrouillée, des cris. À peine sortie de l’enfance, une gamine nue, enfermée, allaite son môme. Le père du môme ? probablement le père de la fille. La mère ferme les yeux, se fait maquiller. Aveugle en tout, elle enrage. Un loup vient raconter l’histoire, et l’horreur domestique laisse place au conte cruel et fantastique. La gamine mord le père à l’oreille et emporte l’enfant. Dans la forêt profonde, l’enfant grandit, se nourrit en dévorant sa mère et rencontre le loup. L’enfant connaît la faim et le froid, mais ni la peur ni l’effroi. Il bouffe le loup, endosse sa peau et rejoint la ville pour y régler leurs comptes à ses semblables humains qui ont fait de lui un monstre.
Vingt ans plus tard, quand le jeune homme débarque, l’homme et la femme, ses grands-parents, traînent un minable cirque ; numéros de cracheur de feu et de cartomancienne. L’enfant les retrouve, s’occupe de leur sort, sans s’inscrire pourtant ni dans la vengeance ni dans le pardon. Et le loup souligne : « L’homme, un loup pour l’homme ? ce propos désormais, je le tiens pour dégradant. »

Plaquette saison 2010-11 - Théâtre du Rond-Point

Laurent Béal (Création lumières) , Céline Billès-Izac (Collaboration artistique) , Pascale Bordet (Création costumes) , Édouard Laug (Décors) Caroline Martel (Assistante costumes)