Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles By Heart (Apprendre par coeur) Devoirs de mémoire
Partager cette page » 
 
 
 

LeCourrier

Devoirs de mémoire

Par Cécile Dalla Torre publié le 2017-05-17

Artiste majeur de la scène portugaise, Tiago Rodrigues est l’invité du Théâtre Forum Meyrin avec cinq spectacles. By Heart a touché sa cible.
Après la mort au goulag du poète russe Ossip Mandelstam, en 1938, sa femme Nadejda apprit tous ses poèmes par cœur...

Lire l'article (site externe)

On en parle dans la presse et sur le web

Libération.fr

Au cœur des ramifications de «By Heart»

Par Ève Beauvallet publié le vendredi 19 mai 2017

L’histoire se déroule en 1937, en URSS, à l’issue des trois jours que dure le Congrès soviétique des écrivains. Les poèmes de Boris Pasternak sont jugés «à l’écart de la réalité socialiste». Ses amis lui déconseillent de prendre la parole au micro, au risque d’être arrêté. Pourtant, Pasternak se lève et lance simplement un chiffre, un défi : «30». Alors, deux mille personnes se lèvent dans l’amphithéâtre et récitent, de mémoire, le sonnet 30 de... Lire l'article (site externe)...
 

rts.ch

Festival autour du phénomène Tiago Rodrigues au Théâtre Forum Meyrin

Par Thierry Sartoretti publié le mercredi 17 mai 2017

Le "Festiago", festival autour de Tiago Rodrigues, se déroule jusqu'au 20 mai au Théâtre Forum Meyrin à Genève. Une occasion rare de se plonger dans la pensée de cet artiste d'exception et de découvrir un pan du théâtre portugais.... Lire l'article (site externe)...
 

Le Temps

Tiago Rodrigues, le cœur et la raison

Par Marie-Pierre Genecand publié le jeudi 11 mai 2017

Pour une semaine et trois spectacles, l’auteur et metteur en scène portugais prend ses quartiers à Forum Meyrin avec son art de proximité. Il est aussi ces vendredi et samedi au TPR, à La Chaux-de-Fonds. Une chance... Lire l'article (site externe)...
 

LeCourrier

Tiago Rodrigues, carte blanche à Meyrin

Par Magda Bizarro publié le mercredi 10 mai 2017

L’initiative est rare. Celle d’une directrice de théâtre donnant carte blanche à un metteur en scène. Ce dernier a choisi de venir présenter cinq de ses récents spectacles. A la dire... Lire l'article (site externe)...
 

Théâtrorama

Shakespeare « By Heart »

Par Céline Schoen publié le mercredi 03 février 2016

Apprendre un sonnet de Shakespeare en entier, en un peu plus d’une heure ? Le défi est de taille, et sur la scène du Kaaistudio’s, dix personnes (volontaires, issues du public) se prêtent au jeu, le temps d’un spectacle sobrement intitulé « By Heart ». Ces femmes et ces hommes occupent dix chaises sur la scène dénuée d’autre décoration (hormis trois caisses de livres) et disposent d’un maître de choix : l’auteur, metteur en scène et dramaturge... Lire l'article (site externe)...
 

I/O Gazette

L'amour par coeur

Par Audrey Santacroce publié le lundi 25 janvier 2016

Trois cageots de livres. Dix chaises. C’est tout ce dont a besoin Tiago Rodrigues pour faire du théâtre. Et quel théâtre. Rarement on a été si émus par un spectacle visiblement fait de bric et de broc, qui renvoie violemment Thomas Jolly dans ses buts en affirmant haut et fort que non, il n’y a pas besoin de budget pharaonique pour parler aux spectateurs.... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

L’art d’apprendre la poésie pour se prémunir de l’obscurantisme

Par Stéphane Capron publié le samedi 23 janvier 2016

Le portugais Tiago Rodrigues revient à Paris au Théâtre de la Bastille pour présenter Bye Heart. Un happening théâtral où il invite dix spectateurs à apprendre par cœur un sonnet de Shakespeare. Un spectacle touchant. Tiago Rodrigues reviendra à la Bastille à partir du 22 avril 2016, Jean-Marie Hordé lui laisse les clefs du théâtre !... Lire l'article (site externe)...
 

webtheatre.fr

Une expérience poétique et politique exceptionnelle

Par Corinne Denailles publié le vendredi 22 janvier 2016

Aurait-on imaginé un spectacle passionnant consacré à l’apprentissage d’un sonnet de Shakespeare ? C’est pourtant ce qu’a réussi le metteur en scène portugais Tiago Rodrigues avec By heart, déjà programmé au théâtre de la Bastille (2014) où il revient pour quelques jours. Plus qu’un spectacle, il propose une expérience d’une apparente grande simplicité qui véhicule une réflexion complexe.... Lire l'article (site externe)...
 

Un Fauteuil pour l'Orchestre

L’obscurité ne peut jamais effacer les mots.

Par Denis Sanglard publié le jeudi 21 janvier 2016

C’est une création toute simple, modeste même et pourtant vitale qu’il serait urgent de découvrir. Sans doute une des plus belles performances de cette année, une des plus prégnantes de par son contenu. Tiago Rodrigues, directeur artistique du Teatro Nacional D. Maria II de Lisbonne, l’équivalent de notre Comédie Française, nous raconte l’histoire de sa grand-mère, Cândida, celle qui lui posait sans jamais y répondre, des devinettes pour... Lire l'article (site externe)...
 

Du théâtre par gros temps

"By Heart" : Tiago Rodrigues sonde les têtes et les co“eurs

Par Vincent Bouquet publié le lundi 18 janvier 2016

Qu’existe-t-il de plus singulier et de plus personnel que la mémoire ? Réceptacle du passé, copie plus ou moins conforme du vécu, elle constitue, par les souvenirs qu’elle emmagasine, ce qui fait de l’homme un individu original. « Nous sommes ce que nous nous souvenons », disait l’écrivain Georges Steiner dans l’un de ses entretiens où il revient sur l’importance de la mémorisation des textes capitaux pour la préservation de la civilisation.... Lire l'article (site externe)...
 

Le Monde.fr

Tiago Rodrigues fait entrer le monde dans son jeu

Par Brigitte Salino publié le samedi 16 janvier 2016

Le Portugais nous ouvre les portes du Teatro Nacional de Lisbonne, où il s’emploie à reconstruire l’art théâtral. C’est l’homme de l’année. Il s’appelle Tiago Rodrigues, il a 39 ans et il dirige le Teatro Nacional Dona Maria II de Lisbonne, l’équivalent portugais de la Comédie-Française, où nous l’avons rencontré en novembre 2015. Le vendredi 13 novembre, il se réjouissait de l’alliance historique conclue quelques jours auparavant par Antonio... Lire l'article (site externe)...
 

Journal La Terrasse.fr

La littérature au creux de nos cœurs

Par Gwénola David publié le lundi 21 décembre 2015

« Apprendre par cœur, c’est entrer dans l’œuvre même : « tu vas vivre en moi et je vais vivre avec toi.« » résume joliment le philosophe humaniste George Steiner. « Ce que nous apprenons par cœur, personne ne peut nous l’enlever. Ni la censure, ni la police politique, ni le kitsch qui nous entoure. » ajoute-t-il. Sentir au jour le jour le souffle des mots courir dans sa chair, retrouver en soi les plaisirs des sons et du sens, les sentir changer au gré des années tout en se sentant changer, laisser les voix bruisser, les images imprimer toute leur force d’imaginaire en son for intérieur… C’est cette expérience intime Lire l'article (site externe)...
 

naja21

Un hommage au texte

Par Jacques Moulins publié le lundi 29 juin 2015

Mais comment s’y est-il pris ? By Heart du portugais Tiago Rodrigues, donné au Printemps des Comédiens à Montpellier, commence comme un one man show parlant des choses du passé. C’est pourtant un véritable drame de théâtre contemporain.... Lire l'article (site externe)...
 

Les Méconnus

La nécessité de se rappeler

Par Rose Carine H. publié le dimanche 31 mai 2015

La mémoire est un lieu d’héritage et de survivance. By Heart, conçu par Tiago Rodrigues, en est une preuve touchante. Sous nos yeux a eu lieu une transmission, un apprentissage. Des mots sont devenus éternels parce que dix personnes les ont appris en leur conférant un pouvoir indéniable. Tiago Rodrigues s’est inspiré d’une histoire personnelle. À l’annonce de sa cécité prochaine, la grand-mère de l’artiste confie à celui-ci la mission de lui... Lire l'article (site externe)...
 

Voir.ca

Se meubler de souvenirs

Par Marie Villeneuve publié le samedi 30 mai 2015

Dix voix pour réciter quatorze vers de Shakespeare appris par un petit peloton en l'espace d'une courte soirée. Un moment de théâtre vivifiant avec Tiago Rodrigues, moment d'une grande beauté qui donne envie de dévorer des livres, de découvrir ou de se rappeler, ensemble, le pouvoir de l'art, des mots et du souvenir.... Lire l'article (site externe)...
 

revuejeu

Vu du chœur

Par Josianne Desloges publié le mardi 26 mai 2015

On ne porte plus tellement de mots en soi. Savoir quelque chose «par cœur» est devenu désuet alors que toutes les réponses se trouvent au bout de notre cellulaire. Il faut bien un acteur, dont apprendre par cœur fait partie du métier, pour nous faire réaliser qu’il peut s’agir d’un geste de résistance, de mémoire collective, de création et de beauté.... Lire l'article (site externe)...
 

La Presse

Tendres mémoires

Par Isabelle Houde publié le mardi 26 mai 2015

En apparence toute simple, l'idée est celle-ci : sur une scène dépouillée, parée seulement de 11 chaises et de quelques caisses de livres, le comédien, très à l'aise en français, invite 10 volontaires parmi les spectateurs à venir prendre place sur scène. Le but : leur faire apprendre un sonnet de Shakespeare, le 30 plus particulièrement, par coeur.... Lire l'article (site externe)...
 

Le Journal de Montréal

Une histoire intime et personnelle

Par Louise Bourbonnais publié le vendredi 22 mai 2015

Le Festival TransAmérique s’apprête à présenter By Heart, l’histoire touchante et authentique d’une grand-maman sur le point de devenir aveugle et qui souhaite apprendre par cœur le dernier livre qu’elle lira.... Lire l'article (site externe)...
 

Voir.ca

«Apprendre par coeur, c’est lire avec violence.»

Par Philippe Couture publié le jeudi 21 mai 2015

Dans By heart, l'un des spectacles les plus attendus du Festival TransAmériques et du Carrefour international de théâtre de Québec, le Portugais Tiago Rodrigues invite les spectateurs à une aventure de mémorisation collective d'un texte. L'apprentissage par coeur y devient carrément geste de résistance. Entrevue.... Lire l'article (site externe)...
 

toute la culture

La connaissance en star

Par Amelie Blaustein Niddam publié le mardi 11 novembre 2014

Le futur directeur du Théâtre National de Lisbonne est au Théâtre de la Bastille jusqu’au 14 novembre pour une performance délicieuse (on y mange presque) qui met la connaissance au cœur dans un spectacle qui donne nombre d’outils pour lutter contre la connerie.... Lire l'article (site externe)...
 

l'Artichaut

La résistance par coeur

Par Bertrand Brie publié le mardi 11 novembre 2014

L’ambiance est intimiste, la salle suffisamment petite pour que l’on puisse interagir et se sentir à l’aise. Tiago Rodrigues commence par nous expliquer la traduction du mot portugais « decurar » qui signifie à la fois décorer un intérieur et apprendre par cœur, et qu’il souhaite décorer nos intérieurs en nous faisant apprendre par cœur un poème.... Lire l'article (site externe)...
 

Le Monde.fr

Littérature et Histoire entrelacées

Par Brigitte Salino publié le lundi 10 novembre 2014

Tiago Rodrigues en a eu l’idée grâce à sa grand-mère, qui habite dans un village du nord du Portugal. Elle aurait aimé étudier. Elle n’a pas pu, parce qu’elle était pauvre. Elle a été cuisinière, mais elle n’a jamais cessé de lire, sa passion. Quand, récemment, sa vue a baissé et qu’elle a su que c’était irrémédiable, elle a demandé à son petit-fils de lui choisir un livre qu’elle apprendrait par cœur, avant de devenir aveugle. Tiago Rodrigues a... Lire l'article (site externe)...
 

Théâtre du blog

Un acte de résistance absolue

Par Philippe du Vignal publié le lundi 10 novembre 2014

Tiago Rodrigues, jeune metteur en scène portuguais, qui vient d'être nommé directeur du Théâtre national de Lisbonne, nous raconte une histoire : celle de sa grand-mère qui, devenue petit à petit aveugle, demanda à son petit-fils de lui choisir un livre qu’elle pourrait apprendre par cœur. C'est, en fait, le point de départ de cet étonnant "bricolage" que n'aurait pas désavoué Claude Lév... Lire l'article (site externe)...
 

Médiapart

Apprendre par coeur et avec coeur devient un acte de résistance

Par Martine Silber publié le dimanche 09 novembre 2014

Sous couvert d'un acte d'amour tendre dédié à sa grand-mère, Candida, qui perd la vue et voudrait se souvenir d'un livre, un seul, il convoque ses lectures, ses auteurs, ses souvenirs.... Lire l'article (site externe)...
 

Le grand théâtre du monde

Tiago Rodrigues, le miracle du coeur

Par Armelle Heliot publié le jeudi 06 novembre 2014

norme. Un spectacle qui semble d'une simplicité fraternelle, un spectacle bref, mais si profond, si intelligent, si ambitieux et si magnifique que l'on en sort complètement remué. Tiago Rodrigues est un poète, un voyant, un artiste qui nous conduit, mine de rien sur les chemins escarpés de la mémoire et de la poésie, du sens de la littérature et de la mort, du théâtre.... Lire l'article (site externe)...
 

Inferno

Le souffle des mots

Par Quentin Guisgand publié le mercredi 05 novembre 2014

Qu’il y a-t-il de plus beau au théâtre que d’entendre l’amour des mots ? Les dire peut-être, et les garder en mémoire pour les transmettre plus tard. Tiago Rodrigues propose à dix spectateurs de venir le rejoindre sur scène pour apprendre « avec le cœur » un sonnet de Shakespeare. Au-delà de l’exercice mnémotechnique, ce spectacle, simple d’apparence, se révèle d’une profondeur inouïe car il pointe la part poétique qui résonne dans les mots et,... Lire l'article (site externe)...
 

Allegrotheatre

Performance de Tiago Rodrigues

Par Joshka Schidlow publié le mercredi 05 novembre 2014

A une époque où les richesses se concentrent chez une minorité et où par, voie de conséquences, les budgets accordés à la culture diminuent de façon drastique de jeunes artistes portugais inventent des outils de création inédits. Ainsi Tiago Rodrigues qui à 37 ans vient d'être nommé directeur du Théâtre national de Lisbonne. D'abord seul en scène cet auteur et metteur en scène, à propos duquel on ose parler d'engagement poétique, se retrouve, par... Lire l'article (site externe)...
 

l'Humanité

Un geste de résistance artistique et politique

Par Marina Da Silva publié le lundi 03 novembre 2014

Au Théâtre de la Bastille, le metteur en scène mouille sa chemise dans une implication totale chaque soir, testant sans filet un geste de résistance artistique et politique. Acteur, metteur en scène et fondateur de la compagnie Mundo Perfeito, vient, à trente-sept ans, d’être nommé directeur artistique du Théâtre national de Lisbonne. Une reconnaissance prestigieuse qui prend acte de son rôle sur la scène portugaise et internationale.... Lire l'article (site externe)...