Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Évènements Le futur de l’acteur au temps des mondes virtuels
Partager » 
 

Le futur de l’acteur au temps des mondes virtuels

Aucune information sur le lieu et la date

CONFERENCE PERFORMATIVE autour du livre "L'Acteur et l'intermédialité" publié chez l'Age d'homme, 19 novembre 2012 à 18h à la Librairie Rameau d'Or à Genève, bd. Georges Favon 17

Le théâtre du XXe siècle nous avait déjà habitués aux multiples épreuves auxquelles est confronté l’interprète. Les différentes conceptions avant-gardistes ou encore les nouvelles conditions du jeu apportées par le cinéma ont déjà interrogé les notions de l’interprétation, du personnage et de la formation de l’acteur. L’époque actuelle, déterminée par la technologie numérique et les nouveaux enjeux de la communication, multiplie ces interrogations. Désormais, la scène accueille un acteur virtuel, un robot ou tout simplement une image projetée qui a un rôle actif dans un spectacle. Dans cette situation scénique, que se passe-t-il alors avec la présence de l’acteur ? Comment joue-il avec la technologie ? Vous êtes invités à une soirée consacrée à cette problématique durant laquelle Izabella Pluta, auteur de l’ouvrage L’Acteur et l’intermédialité dialoguera avec Jean Lambert-wild, metteur en scène et auteur dramatique, familiarisé avec la technologie sur le plateau, et cela en échange avec le public.

Notes biographiques des conférenciers
Izabella PLUTA est titulaire d’une thèse de doctorat en lettres, critique du théâtre et traductrice. Précédemment, elle a travaillé sur le théâtre polonais après 1989 et actuellement s’intéresse à la recherche artistique tout en restant fidèle à la problématique technologique au théâtre. Elle a fait plusieurs stages : de recherche et d’observation du travail pratique (auprès de Robert Lepage, entre autres) et se consacre ensuite à l’enseignement théorique (en Pologne, en France et en Suisse). Elle dirige également des projets artistiques et scientifiques (dernièrement le colloque international Le metteur en scène et ses doubles). Ses articles sont publiés dans des revues spécialisées (« Ligeia », « Didaskalia », p.ex) et dans des ouvrages collectifs (dernièrement Mapping Intermediality in Performance, p. ex.). Elle est également membre du groupe de recherche Théâtre et intermédialité (FIRT) et Performativité et effets de présence (dirigé par Josette Féral). Depuis 2008, elle collabore avec la Manufacture – Haute école de théâtre de Suisse romande.

Jean LAMBERT-WILD est directeur de la Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie, poète et artiste dramatique. Il place au cœur de son projet la mise en réseau de compétences artistiques, techniques ou scientifiques afin d’explorer de nouvelles perspectives théâtrales, musicales, scénographiques ou poétiques. Pour lui, le théâtre est par essence un art multi « médium », le lieu où les signes de toutes les disciplines peuvent s’exprimer et faire sens. Ses derniers travaux sont : War sweet war qu’il co-signe avec Jean-Luc Therminarias, Stéphane Blanquet et Juha Marsalo, La sagesse des abeilles qu’il co-signe avec Jean-Luc Therminarias, Michel Onfray Lorenzo Malaguerra et François Royet, Petites peaux de confiture (2012). Sa prochaine création Mon amoureux noueux pommier qu’il co-signe avec Stéphane Blanquet, Jean-Luc Therminarias, Léoplold Frey et François Royet sera présentée au Théâtre National de Chaillot. Ses textes sont publiés aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

+ d'infos sur le web

Artistes liés :

Contacts liés : La Comédie de Caen

 
 
Vous aussi, proposez un évènement sur notre site en quelques clics !