"Ödipus der Tyrann", entretien avec Romeo Castellucci

Une rencontre dans la continuité avec Romeo Castellucci, pendant les répétitions d'Oedipe Tyrannus d'après Hölderlin, dont la première a eu lieu le 6 mars dernier à la Schaubühne de Berlin. Les répétitions se faisaient dans un entrepôt transformé en plateau, au nord-ouest de Berlin. Quelques instants de répétitions pour percevoir toute la finesse de la future pièce, toute l'ambiguïté et la force de la langue de Hölderlin - à l'image de Romeo Castellucci et de ses créations. Pour Kulturstruktur, des instants sacrés, théâtralement parlant. Romeo Castellucci agit comme philosophe du théâtre, il réfléchit longtemps la matière (le mythe d'Oedipe, le texte de Hölderlin ainsi que les images) à travers les corps, les gestes et les voix des comédiennes. Il s'agit de son troisième travail autour de la poésie de Hölderlin qu'il définit comme profondément féminine (après The Four Seasons Restaurant (2012) et Hyperion. Letters of a Terrorist, premier travail de Castellucci en langue allemande, à la Schaubühne en 2013). Et une fois de plus, il s'est entouré de femmes, de sa collaboratrice artistique, Silvia Costa (voir Interview ici), la dramaturge, Piersandra Di Matteo et les comédiennes et un comédien: Iris Becher, Jule Böwe, Rosabel Huguet, Ursina Lardi, Angela Winkler et Bernardo Arias Porras. Tout comme pour The Four Seasons Restaurant, il place Oedipus the Tyrant dans une société secrète et marginale, hors du circuit sociétal commun, hors du temps, celle des nonnes. Il dévoile à Kulturstruktur des aspects importants du processus de son travail, ses recherches autour de la poésie de Hölderli, l’étrangeté de la langue qui désarme le le drame et sa réflexion autour de l'un des plus grands mythes de notre culture, un Oedipus the Tyrant et avec lequel on peut être compatissant.

Détail de la vidéo

  • Langue : français
  • Durée : 19 minutes 59 secondes
  • Lieu : Berlin
  • Copyright : Kultur Struktur
  • Ajoutée le 02/01/2015
  • Type : Entretien (document vidéo)

À propos de...

Copiez/collez ce code

Copiez/collez ce code (responsive)

Lien direct vers le media

Lien permanent vers cette page/vidéo