Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

L'Excès - l'usine

Paru en 1982, le premier livre de Leslie Kaplan fait date : une tentative singulière d'écrire l'usine plutôt que de la décrire. "Je ne savais pas qu'on pouvait parler de cette façon éminemment pure et rigoureuse et superbe, d'un fait aussi concret, aussi usé, aussi généralisé" écrit Marguerite Duras. Ce lancinant poème réussit, au-delà de toute anecdote, à rendre compte d'un univers totalitaire, métaphore du monde contemporain. "Dans ce texte la question est politique mais la réponse est poétique". Adaptant pour la scène

L'Excès-l'usine, "un titre où, déjà, les mots implosent", Marcial Di Fonzo Bo réunit huit acteurs, une cinquantaine d'habitants de la ville, et les musiciens de l'Orchestre de Bretagne, sous la direction de Stefan Sanderling, "pour rendre compte d'une certaine démesure, et comme un condensé d'humanité". Il associe à la représentation la partition, pour sampler et orchestre, du compositeur allemand Heiner Goebbels, "Surrogate Cities", "tentative de lire la ville comme un texte et traduire en musique quelque chose de sa mécanique et de son architecture". Une partition qui mélange sons industriels et urbains, citations baroques, chants de synagogue…le chant du monde tel qu'il va ou ne va pas.

Détail de la vidéo

  • Langue : anglais
  • Durée : 3 minutes
  • Lieu : Rennes
  • Participants/comédiens : Jean-François Auguste, Emilie Beauvais, Cécile Bournay, Raoul Fernandez, David-Jeanne Comello, Denis Lejeune, Laëtitia Le Mesle, Valerie Schwarcz
  • Copyright : theatre-contemporain.net
  • Ajoutée le 05/11/2002
  • Type : Lecture (document sonore)

Copiez/collez ce code

Copiez/collez ce code (responsive)

Lien direct vers le media

Lien permanent vers cette page/vidéo

Vidéos populaires

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)