En partenariat avec
CDN Besançon Franche-Comté (86 vidéos associées), Université de Bourgogne Franche-Comté (8 vidéos associées)

Communication de Lydie Parisse / journée d'études "Juste la fin du monde"

Lydie Parisse – De "Juste la fin du monde" au "Pays Lontain", processus d’écriture et négativité.

Entre Juste la fin du monde et Le Pays lointain, le jeu des réécritures met en place des dispositifs soumettant le protagoniste principal à divers modes de semi-effacement, le contraignant au silence dans la première pièce, lui confisquant une grande partie de ses répliques, prises en charge par d’autres personnages dans la seconde pièce. Tout comme Le Pays lointain dévoile les coulisses d’un récit et d’une pièce en train de se réécrire, tout le théâtre de Lagarce met en scène une écriture en train de se faire (défaire ?), et prend pour thème le processus créateur. Or, l’écriture est liée à l’empêchement, à la difficulté, s’inscrivant dans une tradition littéraire ancienne, celle de l’impuissance créatrice. Juste la fin du monde est un texte au centre d’un processus, qui, des six tentatives romanesques avortées à la dernière pièce testamentaire, et au Journal, qu’il soit textuel ou audiovisuel, fait de toute écriture une réécriture, de toute image un art de la soustraction, de tout acte de création un acte de décréation. Nous nous proposons d’exposer les éléments de cette herméneutique – de l’image, de l’écriture à partir de Juste la fin du monde.

Détail de la vidéo

  • Langue : français
  • Lieu : CDN Besançon Franche-Comté
  • Copyright : theatre-contemporain.net / CDN Besançon Franche-Comté
  • Ajoutée le 07/10/2016
  • Type : Rencontre (document vidéo)

À propos de...

Copiez/collez ce code

Copiez/collez ce code (responsive)

Lien direct vers le media

Lien permanent vers cette page/vidéo