Couverture de Le Fils

Le Fils :Structure de la pièce

Deux parties sans titre

Le monologue de la mère est construit en deux parties sans titre qui se cristallisent autour de la figure du fils cadet, Cyril. Chaque partie se compose d'un monologue qui progresse chronologiquement par paragraphes de longueur variable.

En vous répartissant le travail par groupe, identifiez les mouvements de la pièce et les différentes étapes de l'action rapportée par la mère :
- Sur quel enjeu se concentre chacune des deux parties, selon vous ?

Vous pouvez proposer un titre pour ces deux parties et des sous-titres pour les séquences qui les composent.

A quels moments la tension dramatique est-elle perceptible ? A quoi le voyez-vous ? Quels sont, selon vous, les moments les plus marquants ?

Une tragédie

  • TRAGÉDIE (Du grec tragoedia, chanson du bouc – sacrifié aux dieux par les Grecs.)
  • Pièce représentant une action humaine funeste souvent terminée par la mort. ARISTOTE en donne une définition qui influencera profondément les dramaturges jusqu'à nos jours : « La tragédie est l'imitation d'une action de caractère élevé et complète, d'une certaine étendue, dans un langage relevé d'assaisonnements d'une espère particulière suivant les diverses parties, imitation qui est faite par des personnages en action et non au moyen d'un récit, et qui, suscitant pitié et crainte, opère la purgation propre à pareilles émotions ».
  • Plusieurs éléments fondamentaux caractérisent l’œuvre tragique : la catharsis ou purgation des passions par la production de la terreur et de la pitié ; l'harmatia ou acte du héros qui met en mouvement le procès qui le conduira à sa perte ; l'hybris, fierté et entêtement du héros qui persévère malgré les avertissements et refuse de se dérober ; le pathos, souffrance du héros que la tragédie communique au public.[1]

- Quels points communs établissez-vous entre cette définition et le texte que vous avez lu ?

L'aveuglement – le bouc-émissaire – l'ironie tragique – une machine infernale – la violence.

- Parmi ces notions, quelles sont celles qui permettent selon vous de mieux cerner le déroulement et les enjeux de la pièce ?

A partir de votre lecture de la pièce et de ce que vous avez appris sur le spectacle de Roméo Castellucci, quels parallèles pouvez-vous à présent établir ?

Notes

[1] Patrice Pavis, Dictionnaire du Théâtre, Paris, Éditions Dunod, 1996, p. 388.


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.