Couverture de Le Fils

Le Fils :Lettre aux élèves et aux professeurs

Lettre aux lycéen.nes sur "Le fils", par Marine Bachelot Nguyen

Accompagnement du Prix Sony Labou Tansi 2019.

Voir le sommaire du dossier pédagogique

Bonjour à toutes et tous,

Je suis fière et honorée que vous lisiez ma pièce Le fils. Elle est le fruit d'une collaboration avec un metteur en scène et ami, David Gauchard. Un jour, David est venu me raconter certains épisodes de son adolescence dans un petit village : me raconter comment l'ado qu'il était avait parfois failli glisser vers des idéologies un peu limites, par effet de conformisme, de groupe, d'entraînement... Souvent on ne voit pas les choses arriver...

Nous avons gardé cette idée de glissement idéologique, pour parler d'une femme, d'une mère de famille, qui en croyant s'accomplir s'aveugle elle-même, et ne voit pas ce qui arrive à ses deux fils, Anthony et Cyril.
J'ai été marquée par la Manif pour Tous, ces manifestations qui eurent lieu en France pour s'opposer au mariage homosexuel, en 2012-13. Ce fut une période violente, qui libéra et banalisa les discours et les actes homophobes. Etant moi-même lesbienne, j'ai parfois essayé de discuter avec ces personnes, qui manifestaient dans la rue contre nos droits et notre existence. C'était une sensation étrange...
Je me demandais comment des croyants, des chrétien.nes adhérant théoriquement aux évangiles et au message du Christ, pouvaient ainsi se dresser contre l'amour, l'égalité des droits, la justice, l'acceptation de chacun et chacune... Cela reste un vrai mystère pour moi.
Il y a eu aussi ces manifestations hallucinantes de catholiques intégristes contre des spectacles de théâtre soit disant blasphématoires. À Rennes là où j'habite, j'ai assisté au spectacle magnifique de Roméo Castellucci, Sur le concept de visage du fils de Dieu, dans un théâtre gardé par des policiers et CRS. Nous sommes dans une France qui se fissure et qui va vers les extrêmes : quand les médias sont obsédés par la radicalisation djihadiste et la diabolisation de l'islam, je souhaitais aller regarder du côté des radicalisations catholiques.

Créer le personnage de cette mère de famille, Cathy, et lui donner voix, permettait d'absorber dans une fiction tous ces éléments de réalité qui m'avaient secouée. J'ai voulu me glisser en elle, essayer de la regarder et de la comprendre de l'intérieur. Non sans une forme d'empathie. Car je crois qu'il faut toujours aimer ses personnages, même s'ils sont détestables et à l'opposé de nous. Avant d'être une militante aveuglée, Cathy est une mère qui doute, une femme qui se débat comme elle peut dans sa vie, qui rêve d'ascension sociale et d'avoir des ami.es.
J'ai choisi de faire parler Cathy à la 1ère et à la 3ème personne, en alternant le « je » et le « elle » dans sa parole. Pour qu'elle puisse se raconter comme à distance... J'avais envie aussi qu'elle s'adresse au public et au lecteur, qu'elle nous interpelle, nous prenne à partie. Que nous soyons des témoins actifs et réactifs de son évolution.

Les rapports parents/adolescents et adolescents/parents sont toujours complexes, faits d'amour, de haine, d'incompréhensions, de proximité ou d'éloignements. Je me souviens de la fragilité et de la force éprouvées à l'adolescence, la sensation d'avoir la vie devant soi, et parfois d'être sur un fil... On entend assez peu la voix de Cyril dans la pièce, ou bien en creux – et pourtant j'espère qu'elle résonne pour vous. Tout comme la présence inquiétante d'Anthony...
Derrière la banalité des existences, il y a des tragédies qui couvent parfois. En France, l'homophobie (provenant de la famille et de l'entourage) constitue la première cause de suicide chez les adolescents. C'est pour cela que je me suis résolue à raconter cette mort. Mais on aurait pu imaginer un tout autre destin pour Cyril : un destin heureux. J'espère que vous penserez aussi à cet autre possible. Et que vous verrez, vivrez ou écrirez ces histoires heureuses...

Belle lecture et merci.

Marine Bachelot Nguyen
16 mai 2018


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.