Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Vitellius

de András Forgách

Texte original : Vitellius traduit par Laurent Maindon

Écrit en 2004 - français

Présentation

Il lui reste 2 jours pour abdiquer, pour quitter le pouvoir. Tout le monde le presse mais lui, résiste comme un môme à qui on voudrait enlever son jouet de prédilection. Parent d’Hamlet, et d’Ubu, le Vitellius de Forgách, pour plus ignoble qu'il fut vraisemblablement dans la réalité, est emblème sans le sceau, empereur sans le pouvoir, tyran sans remords, humain sans le savoir. Vitellius est un incontinent de l'existence.