Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Un sentiment de vie

Un sentiment de vie

de Claudine Galea

Présentation

La question c’est de rester vivant, vivante. Comment on fait ? Comment garder la beauté ? Comment préserver le sentiment de vie ? L’Histoire n’aide pas. La famille n’aide pas. L’amour aide. La littérature aide.
On est tissés de tout ça, de ce qui aide et de ce qui n’aide pas. De ce qui émeut et de ce qui repousse. De masculin et de féminin. De peur et de courage. De révolte et de soumission. Modèles et contre-modèles. Une liberté qui s’arrache.
Alors on engage un dialogue avec son père mort, avec les textes des poètes et des écrivains.
On met à vif l’enfance, la jeunesse, ce qui fonde chacun, père, mère, tribu, solitude, sauvagerie obligée, amours interdites, rêves perdus, chansons populaires, et on mêle ce qui nous appartient à ce qui appartient à tous à travers le temps, les guerres françaises, la collaboration, la résistance, l’Indochine, l’Algérie et les guerres sociales, les oppositions de classes, de cultures, de mémoires, les haines qui traversent les genres et les générations, mais les amours aussi, qui machinent en nous la vie, un arc électrique qui brûle.

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction