Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Présentation

Qui peut se défendre ? La violence légitime serait-elle réservée à ceux qui dominent ? Les minorités qui luttent pour se faire entendre ou pour seulement survivre, seraient-elles donc condamnées à l’illégitime défense ? À travers les époques et les territoires, des indigènes, des homosexuels, des femmes, exclus du droit à la préservation de soi, ont mis en oeuvre des pratiques individuelles et collectives « pour désapprendre à ne pas se battre ». À Plogoff dans les années 70, des femmes de pêcheurs forment des barricades contre les CRS ; aux États-Unis dans les années 60, le Black Panther Party for Self Defense passe à la violence contre la ségrégation ; dans les ZAD, dans les rues d’aujourd’hui, quelles luttes ? Comment mute-t-on la peur en rage, en puissance ?