Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Écrit en 2007 - français

Présentation

Que dirait Guy Debord de notre monde s’il revenait parmi nous ? À n’en pas douter, une fois passés l’écoeurement, l’effroi et l’infinie tristesse qui l’accableraient un moment, il retrouverait vite sa virulence et sa pertinence critique pour attaquer de manière incomparable les systèmes qui s’emploient à détruire l’humain, les complices corrompus ou passifs de ce qu’il a appelé la « société du spectacle ». Nous n’hésitons pas à penser qu’il continuerait d’être cette sorte d’irrémédiable ennemi public n°1 du Pouvoir et de l’Etat, des politiques et du Médiatique. Au fond, il resterait, sans se renier, le critique le plus radical de cette “société du spectacle” qu’il a si bien su décrire et dont il a démonté, un à un, au péril de sa vie même, tous les sordides et pernicieux rouages. Nous n’hésitons pas à dire aujourd’hui, nous, la génération qui ne l’a pas connu au moment où ses écrits révolutionnaient littéralement la société, la critique et la vision du monde, qu’il reste encore aujourd’hui l’homme qui a le plus librement écrit les ouvrages les plus redoutables et les plus inquiétants de la seconde moitié du XXéme siècle. Inquiétants et dangereux même pour ceux qui en détenaient et qui en détiennent encore malheureusement tous les pouvoirs : les dirigeants - falsificateurs du médiatique, du politique et de l’économique. Et nous n’hésitons pas à dire haut et fort qu’il serait grand temps de le relire et de bien réécouter ce qu’il dit pour trouver le courage de faire taire enfin cette énorme somme de mensonges universellement répandus et assenés, et quotidiennement ingurgités par l’ensemble de la population mondiale, mensonges sur lesquels reposent toutes nos sociétés d’ultra consommation, et de haute-technologie, de domination et de crétinisation généralisée. David Ayala.

Nombre de personnages

  • 4 homme(s)
  • 3 femme(s)
  • Aide(s) et soutien(s)

    2007

    Aide à la création

    (spécificités non enregistrées)

    Artcena

    Autorisation de représentation

    Toute représentation publique est strictement interdite sans autorisation.