Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Écrit en 2006 - français

Présentation

Encore plus explicitement et impitoyablement que dans Tout est calme, Thomas Bernhard dissèque dans les Dramuscules le passé nazi des Allemands, aussi complexe que mal digéré, et la présence latente du fascisme dans notre société.

Nombre de personnages

  • 1 homme(s)
  • 2 femme(s)
  • Complément d'information

    Texte d'après les dramuscules (Glaces, Un Mort, Match, Acquittement et Le Mois de Marie) de Thomas Bernhard, traduction de Claude Porcell.