Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Primo Levi et Fernandino Camon, conversations

Présentation

Ferdinando Camon s’entretient pour la première fois avec Primo Levi en 1982. Leurs conversations vont s’échelonner régulièrement jusqu’en 1986. Ainsi, deux hommes se parlent, deux « arpenteurs de mémoire » : l’un est de culture chrétienne, l’autre a vécu comme juif, quarante ans plus tôt, l’expérience d’Auschwitz. Jamais complaisante ni écrasante, la parole de Primo Levi est une arme pour appréhender le présent et prévenir des dangers à venir... Dans ces conversations chaleureuses, exigeantes et riches, il revient sur l’essentiel : le camp, le retour, l’écriture, l’Allemagne, la transmission de la mémoire. La force d’une parole où le ressassement et la virulence ne sont pas de mise.