Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Polywere

Polywere

de Catherine Monin

Présentation

Je flaire la nuit et l’été. Je tremble d’un muscle nouveau. Je suis à la fois fort et ultra froussard. Comme un autre décodage du monde je  me dis, hors des coordonnées humaines. L’affût me déshabille tout cru et voilà que je sens le frémissement de tout, la charge tremblante du monde autour ! J’ai peur et je sens les peurs de tout le monde autour à la fenêtre.
Je sens comme tout retient sa respiration pour capter le signal. Je sens les peurs de la nuit comme une antenne tendue qui se charge. Je suis là, aux aguets. Reniflant les
palpitations, entre le vertige des forces et l’ascension des frousses. Je me tiens, bien entre les deux et je crie, je crie de cette puissance fraîchement dépistée.
Je hurle de toute ma suspension ! J’entends qu’on m’appelle… Je pousse un brame victorieux dans une forêt de peurs.

Prix et distinctions

2020

Journées de Lyon

Lauréat Prix domaine français

Sélection(s)

2020

Comité de lecture

Coup de cœur

Théâtre de la Tête Noire

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction