Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Écrit en 2016 - français

Présentation

Sans entrer dans le détail des variations que ceux-ci peuvent décliner, trois choix dramaturgiques fondamentaux s’offrent à qui souhaite mettre en scène la pièce : l’inscrire dans le moment de l’action, celui des Croisades –ce fut le choix de mon approche de 1996- ; dans le temps de son écriture et en faire un conte oriental du XVIIIe –ce fut celui de ma mise en scène de 2004 ; dans notre temps présent: ce sera celui de cette troisième mouture.

Inscrire Nathan le sage dans un contexte contemporain, c’est souligner l’urgence et la fragilité de son discours, cerné par les replis identitaires, les folies nationalistes et intégristes. Face au chaos actuel, le rêve humaniste de la pièce s’éloigne, se fait chaque jour un peu plus utopie, et prend des allures de Grande illusion…