Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Maisons rouges

Maisons rouges

de Philippe Minyana

Présentation

Une femme vient dans son pays natal pour un enterrement. C’est l’occasion de retrouvailles avec sa famille. Cousins, cousines. Le fils de sa cousine est poète. Il débite des vers à tout bout de champ. Tous ces gens tressaillent, rient et pleurent, ont des malaises, des envies, des secrets. La fresque peint des humains fatigués, désorientés. Ce petit peuple nous ressemble. La femme va de maison en maison. C’est un chœur, qui s’exprime, celui des habitants, témoins de cet inouï scandale : la mort d’un enfant. Cependant, nul chant funèbre, plutôt une sorte d’oratorio burlesque et tragique.

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction