Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Litaniques

Litaniques

de Jacques Rebotier

Écrit en 1999 - français

Présentation

Litanie : langue longue, se dit, et se redit elle-même. Sac et ressac des rues, scènes de circulation, tours de piste, catalogues de poules, déballage de têtes, coups de la foudre et autres désamours, oscillations diverses. Saluts. Chaque lundi, écrire litanie. Penser Whitman, Notker le bègue, Rabelais le volubile, Hugo-plein-la-bouche. Livres d'heures. Chanter. Litanique : idem langage, avec en sus, ce petit goût de naufrage sur le bout de la. Entre intime et épopée, entre murmure et déclamé, ça mue, ça roule, ça rue, ça sasse et ça ressasse, ça nous saoule et remue. Chaque matin, lire litanique, je veux dire : à voix dite, assez haute, et entendue. Haleine longue, qui sur le métier, qui sur le souffle. Il est dangereux. Il est dangereux de laisser son bras. Il est dangereux de laisser son bras dépasser, où ça ? Assez ! Déchanter. J. R.

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction