Les Fidèles

Les Fidèles

de Anna Nozière

Écrit en 2008 - français

Présentation

Cette nuit j’ai fait un rêve. Il y avait des soldats perchés sur des chevaux de bois. A l’exception d’un, qui n’était pas assis sur un cheval, mais sur un taureau de bois verni, et n’avait pas de pantalon, si bien qu’on lui voyait le sexe qui pendait. Tout d’un coup, le taureau s’est mis à chanter l’Air des Tournesols, et toi ma mère, tu as surgi en sortant de sa bouche. Puis, brandissant de très grands ciseaux, comme en refrain tu répétais : « Voyez mes ciseaux de cantatrice, voyez mes ciseaux de cantatrice. »

Le texte par l'auteur

Aide(s) et soutien(s)

2007

Aide à la création

(spécificités non enregistrées)

ARTCENA

Sélection(s)

2009

Comité de lecture

Coup de cœur

Théâtre de la Tête Noire

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction

Aide à la publication}

Ouvrage publié avec l'aide du Centre National du Livre