theatre-contemporain.net artcena.fr

Couverture de Le Poisson belge

Le Poisson belge

de Léonore Confino


Le Poisson belge : Forme et style de la pièce

Accompagnement du Prix Sony Labou Tansi 2017.

Voir le sommaire du dossier pédagogique

1. Les types de prises de parole


Faire identifier aux élèves les types de prises de parole : répliques, monologues, apartés...


  • Quels effets suscitent-ils ?
  • Comment les mettre en scène ?
  • Peut-on parler de monologue à deux ?

2. Des éléments surréalistes


L’écriture de la pièce intègre des éléments surréalistes. Repérer des didascalies qui précisent des indications rigoureuses de jeu théâtral et d’autres qui insistent sur l’aspect merveilleux et absurde de l’oeuvre.


3. Interroger les élèves


Interroger les élèves sur ce qui fait la particularité, la singularité et l’originalité de Le Poisson belge.


4. Le poisson et l’eau


Le poisson et l’eau constituent des fils directeurs de l’oeuvre. Montrer que la sécheresse caractérise Grande monsieur tandis que la fraîche Petit fille va de nouveau l’imprégner d’eau et de larmes. Relever des éléments de l’univers et du bestiaire aquatiques.


5. Après la lecture intégrale du texte


En quoi les métaphores de l’eau et d’absence d’eau, du souffle, de la respiration et de l’étouffement permettent-elles de rendre compte de la transformation et de l’évolution des personnages passant de l’inconscience à la conscience ?


Après la lecture intégrale du texte, montrer qu’il s’agit d’une comédie à la fois légère et grave ainsi qu’un conte poétique et onirique.


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.