Le Grand Meaulnes

de Alain-Fournier

Écrit en 1912 - français

Présentation

C’est « l’aventure » d'Augustin Meaulnes, racontée par un narrateur d’abord anonyme, ensuite nommé François Seurel, François et Augustin sont tous deux élèves du Cours supérieur à Sainte-Agathe, un village proche des bords du Cher, de Vierzon et de la Sologne. Lors d'une fugue, Augustin Meaulnes arrive par hasard dans un domaine mystérieux et ruiné où se déroule une « fête étrange », pleine d'enfants qui y font la loi. Le château est bruissant de jeux, de danses et de mascarades. Meaulnes apprend que cette fête est donnée à l'occasion des noces de Frantz de Galais. Au cours d’une promenade en barque sur l’étang, Meaulnes rencontre une jeune fille dont il tombe aussitôt amoureux. Il ne fait cependant que la croiser et apprendre son nom : Yvonne de Galais ; la fiancée attendue s'est enfuie, le mariage n'a pas lieu et la fête prend tristement fin. Revenu à sa vie d'écolier, Meaulnes n'a plus qu'une idée en tête : retrouver « le domaine mystérieux » et la jeune fille qu'il aime. Ses recherches restent infructueuses, malgré l’aide d’un jeune bohémien qui s’avère être Frantz. Il s'en va étudier à Paris où il se lie à Valentine, qui n’est autre – il le découvrira trop tard – que l’ancienne fiancée de Frantz. De son côté, François Seurel, devenu instituteur, retrouve la jeune châtelaine et en apporte « la grande nouvelle » à Augustin. Après une « partie de plaisir » et de longues fiançailles, le mariage a lieu, mais le jeune homme s’enfuit dès le lendemain pour accomplir la promesse faite à Frantz et réparer sa faute. Quand il revient au Domaine, sa jeune femme est morte en couches, et le narrateur imagine qu’il va repartir, avec sa petite fille « pour de nouvelles aventure

À l'affiche

Image de spectacle Meaulnes (Et nous l'avons été si peu)
Image de Meaulnes (Et nous l'avons été si peu)

Nicolas Laurent

mise en scène

jeu. 19/12/19

à Vesoul