Écrit en 2014 - français

Présentation

La Cerisaie est une pièce abstraite. Sur le renoncement, le chagrin et le passage. Dans La Cerisaie c’est le trépignement qu’il faut entendre — l’horreur pénètre les personnages insensiblement, sans qu’ils s’en aperçoivent : « La Cerisaie est vendue ». Ils dansent. « Vendue ». Ils dansent. Et comme ça jusqu’à la fin. Comme une démangeaison. Une gaîté dans laquelle se font entendre les bruits de la mort. Comme ce bruit étrange d'une corde qui casse (comme un collapsus ) ... Celle du servage... Celle du vieux monde qui meurt.