Idiot ! parce que nous aurions dû nous aimer

de Vincent Macaigne

Écrit en 2008 - français

Présentation

Un rapport idiot (naïf) au monde, déjà impossible au temps de Dostoïevski, est-il possible aujourd’hui ? La violence du monde dans lequel évolue le prince Mychkine est celle d’une société installée et aristocratique aux prises avec des changements idéologiques qu’elle ne maîtrise pas, une société sans but, aux valeurs floues, poussée au divertissement, une société pleine de larmes et déjà, de rancœur. Ce divertissement, au sens pascalien, est celui de notre monde contemporain : des individus qui se regroupent, s’amusent, s’activent, parlent et discutent, pour éviter d’être pleinement au réel. Il faudrait montrer comment cela résonne non seulement par rapport au monde dans lequel nous vivons, mais aussi par rapport au théâtre lui-même. Comment faire du théâtre de façon essentielle, naïve, idiote ? Ou comment composer avec notre divertissement ? L’Idiot c’est aussi une histoire biblique où Mychkine et Rogojine rappellent Abel et Caïn. Et c’est aussi une histoire d’amour, féroce, violente, ensanglantée et bien sûr, comique.

Nombre de personnages

  • 7 homme(s)
  • 2 femme(s)
  • Aide(s) et soutien(s)

    2008

    Aide à la création

    (spécificités non enregistrées)

    ARTCENA

    Autorisation de représentation

    Toute représentation publique est strictement interdite sans autorisation.

    Complément d'information

    Librement inspiré de Fedor Dostoïevski