Hippolyte

Hippolyte

de Robert Garnier

Écrit en 1973 - français

Présentation

“Moi j’ai toujours l’amour cousu dans mes entrailles”, écrit Robert Garnier, l’auteur du texte de Hippolyte dont Robert Cantarella s’est emparé pour donner à entendre une langue venue du milieu du XVIe siècle, une langue archaïque mais aux sonorités étrangement familières. Une langue crue qui a traversé les guerres de religion et les massacres de la Saint-Barthélemy, une langue mouvante, vigoureuse, lyrique qui dit les affres de la passion et du désir avec une violence surprenante. Ce théâtre de salon, qui n’était pas joué sur les plateaux de théâtre, intimiste mais percutant, étrangement hors de toute morale, est le récit d’un combat sans merci entre des héros aux désirs contraires. C’est une Phèdre dévorée d’amour pour un Hippolyte qui affirme, concernant les femmes : “Jamais de les aimer vouloir ne me prendra”, une Phèdre bafouée par un Thésée absent et que Robert Garnier fait parler dans une liberté totale et sans retenue.

Nombre de personnages

  • 4 homme(s)
  • 2 femme(s)
  • Autorisation de représentation

    Toute représentation publique est strictement interdite sans autorisation.

    Autorisation de traduction

    Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

    Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction

    À l'affiche

    Image de spectacle Hippolyte
    Image de Hippolyte

    Robert Garnier, Christian Schiaretti

    mise en scène

    dim. 17/11/19

    à Villeurbanne