theatre-contemporain.net

H.S. Tragédies ordinaires

de Yann Verburgh

Écrit en 2016 - français

Présentation

H.S tragédies ordinaires est une plongée sensible au cœur des schémas de violence à l’école et du harcèlement scolaire. S’appuyant sur la structure d’une tragédie grecque, du Parodos à l’Exodos, le texte nous plonge dans quatre différentes histoires, traitées sous forme d’épisodes et ponctuées par les interventions d’un chœur de 15 adolescents qui nous livre ses réponses aux questions : Où naît la violence ? Où naît l'insulte ? Où se plante-t-elle ? Des mots qui détruisent ? Des mots qui construisent ? Entre jeu du foulard, revenge porn, phobie scolaire, happy slapping, scarification et rébellion, nous découvrons des histoires d’adolescents victimes ou témoins (actifs) de harcèlement scolaire. À Lisieux, en mars 2016, une jeune fille se jette sous un train suite à la diffusion dans son lycée puis sur internet, par son ex-petit ami, de photos d’elle dénudée. Le premier épisode, inspiré de ce drame, se place du point de vue des témoins, quatre filles qui reçoivent ces photos et qui décident de les partager sur les réseaux sociaux. Dans le deuxième épisode, un phobique scolaire aide une fille mal entendante à supporter les moqueries dont elle est victime à cause de ses prothèse auditives. Le troisième épisode nous dévoile les coulisses du conseil de discipline d’une fille, surprise en train de se scarifier dans les toilettes, dont l’administration scolaire souhaite se débarrasser. Dans le dernier épisode, un jeune homme prend en otage son prof d’Histoire, initiateur de la violence collective qu'il subit à cause de ses origines arabes. Et puis, il y a aussi sa Mère qui se rappelle à nous, à chaque fin d’épisode, et dont on suit le parcours, celui du deuil de son enfant.

Le texte par l'auteur

Écrit en 2016 - français

Prix et distinctions

2018

Scenic Youth

Lauréat

Aide(s) et soutien(s)

2016

Résidence d'écriture

La Chartreuse

+ d'infos

2016

Aide à l'écriture

Textes accompagnés

Collectif « À mots découverts »

Masquer la bannière