Couverture de Du piment dans les yeux

Du piment dans les yeux

de Simon Grangeat


Du piment dans les yeux :Pistes pour découvrir l'œuvre


Sélection 2017-18 du Prix ado du théâtre contemporain
Propositions par Mirita Merckaert Ribeiro, professeure missionnée à la DAAC - Rectorat de l’académie d’Amiens. Responsable du Prix ado du théâtre contemporain, de l’enseignement du théâtre et du RESA, Réseau en Spectacle vivant.

Format

112 p.
- L’épigraphe est une réplique d’un personnage de la nouvelle intitulée « La Fiancée » d’Anton Tchekhov (1903). Nadia est exhortée à quitter sa famille, à partir faire ses études à Moscou, signe de liberté pour elle.
On retrouve ici le destin des deux adolescents de la pièce qui vont quitter leur village africain pour faire des études en Europe. L’écho à la nouvelle de Tchekhov, montre que ce thème est universel et de tous temps.
- Titre à interpréter, le piment aux symboles multiples.

Image de la couverture

- Les pieds d’un adolescent noir (métonymie et symbole)
- Les chaussures : morceaux de bidon en plastique et bande de tissu symboles de la misère et de la marche forcée de l’émigration.
- Ingéniosité de la fabrication, simulant des tongs
- La terre sèche sous les pieds pour les difficultés de vie.

Les thèmes

- Les conditions de vie actuelle des jeunes en Afrique.
- Leur rêve de liberté
- Leur désir d’étudier
- Le déterminisme social et religieux
- Le refus du déterminisme, du destin familial
- Les dangers, la survie, les souffrances et les horreurs pendant le périple de l’émigration clandestine
- Les réseaux de passeurs
- Avec Inaya, la situation de la femme et sa révolte
- La douleur, le déchirement de l’exil, l’amour des siens
- L’amitié, la solidarité qui unit

L’histoire (la fable)

Les raisons puis le périple de deux adolescents qui fuient la guerre ou la difficulté pour une vie meilleure, des côtes africaines à l’Espagne par l’Algérie et le Maroc.

L’intrigue

Les raisons qui vont faire de deux adolescents des migrants qui fuient la guerre, les difficultés pour une vie meilleure

Le contexte

Les raisons de l’émigration des jeunes, continuer les études, fuir la guerre.

Les personnages

- Mohamed, qui quitte sa famille déjà immigrée en Afrique, car il veut étudier,
- Inaya, son père mort, fuit la guerre
- De nombreux personnages (20), les parents, les gens du village des adolescents et ceux de leur périple.
- Le chœur (cf chœur grec), personnage original qui commente les événements.
Personnage lié à la terre d’origine, car il disparaît à la sc 19, celle du périple. Le chœur revient à l’épilogue pour la mort d’Inaya.

L’écriture

- Poétique pour le Chœur
- Répliques courtes (parfois nominales) pendant toute la pièce, quels que soient les personnages, ce qui donne un rythme, une avancée inéluctable, une tension vers le dénouement.
- Le chœur a une langue propre, ses répliques sont précédées d’un seul tiret, à la différence de celles des personnages.
- Ecriture réitérative qui contribue à la poésie.

Les registres

Poétique dans la langue et le rythme.
Pathétique puis tragique (épilogue).

Construction de l’oeuvre

19 scènes numérotées, sans titre. Les chiffres sont en toutes lettres (pour accentuer la demande d’études de Mohamed)
Un épilogue tragique mais aussi pour l’espoir.
- Alternance entre les scènes assez courtes (1 page à 1p.1/2) avec Mohamed puis avec Inaya jusqu’à la scène 18 où ils se rencontrent et continuent le voyage ensemble.
- La dernière phrase de chaque scène est reprise à la scène suivante, alors qu’elle concerne l’autre adolescent (situations comparables). Sauf la sc19 car sc où ensemble.
- La scène 19, la plus longue (8 pages) est celle du périple des 2 adolescents ensemble.
- Le chœur est présent régulièrement, ses répliques sont décalées (par un tiret) par rapport à celles des personnages. Le chœur disparaît à la sc19 pendant le périple. Revient dans l’épilogue.

Originalité

- Les deux personnages d’adolescents dans deux situations différentes qui se rejoignent dans leur désir de s’enfuir.
- Le Chœur (cf chœur grec), personnage pluriel, qui commente et explique ce qui arrive aux deux personnages.
- Alternance des scènes.
- Scène récurrente du téléphone, seul lien entre Mohammed et sa mère


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.