Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)

Dom Juan

de Laurent Rogero

adaptation d'après Dom Juan de  Molière

Écrit en 2011 - français

Présentation

Interpréter Dom Juan en solo avec un masque et des marionnettes d’argile façonnées à vue, c’est vouloir mettre en valeur la solitude et la folie du personnage... L’acteur masqué, c’est Sganarelle : il a l’expressivité des valets de commedia dell’arte, qu’il mente ou qu’il dise la vérité, il est toujours entier. L’acteur démasqué, c’est Dom Juan : son visage nu est à lui seul une provocation. Dom Juan et Sganarelle sont comme deux extrémités de l’homme équilibré : le maître est fou, le valet est idiot. L’un est instable, ne tient à rien, n’est tenu par rien. L’autre est figé, coincé entre sa peur et sa colère. Les autres personnages deviennent des excroissances du corps de l’acteur : comme si le regard de Dom Juan effaçait toutes les personnalités, les passait au filtre de son seul désir. Une cape, deux boules d’argile hâtivement modelées et les paysannes se crêpent le chignon ; un socle rouge et la statue du commandeur s’ébranle.