Démêler la nuit

Démêler la nuit

de Grégory Pluym

Écrit en 2015 - français

Présentation

Il y a des nuits où le corps ne comprend pas sa propre charge. Comme les bouchers au petit matin quand ils livrent la viande. Des bêtes entières sur leurs épaules. On croirait qu’ils se portent eux-mêmes. Dans l'obscurité les bouchers se portent eux-mêmes entièrement nus sur leurs épaules. La nuit devant l'enseigne éteinte. Attendre que la boucherie ouvre. Se ronger un ongle. Enlever ce qui dépasse. Une lumière dans la boutique. Le jour tous ces gestes qu'ils font. Les bouchers qui portent des carcasses sur leurs épaules. Deux corps qui s’emmêlent. L'un vivant et l'autre mort.

Le texte par l'auteur

Prix et distinctions

2016

Journées de Lyon

Lauréat Prix domaine français

Sélection(s)

2016

Comité de lecture

Festival du Jamais lu

Théâtre Ouvert

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction