Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Couverture de Cupidon est malade

Cupidon est malade

de Pauline Sales


Cupidon est malade :La figure de Cupidon

Dans la mythologie romaine, Cupidon (en latin: Cupido; en anglais contemporain: Cupid; en allemand contemporain: Cupido), fils de Vénus, est le dieu de l'Amour. Il est assimilé au dieu grec Éros bien que, dans la tradition romaine, il ne s'agisse pas d'une divinité primordiale. Ses attributs sont un arc et une flèche.

D'après le plus grand nombre de poètes, Cupidon naquit de Mars et de Vénus. Dès qu'il eut vu le jour, Jupiter, qui, constatant sa beauté, supposa qu’elle causerait maints troubles, voulut obliger Vénus à s'en défaire. Pour le dérober à la colère de Jupiter, elle le cacha dans les bois. Aussitôt qu'il put manier l'arc, il s'en fit un de frêne, avant d’échanger son arc et son carquois contre d'autres en or. Thémis, que Vénus consulta parce que Cupidon, son fils, restait toujours enfant, répondit qu'il ne grandirait point tant qu'elle n'en aurait pas d'autres. Alors sa mère lui donna pour frère Antéros — littéralement l'opposé d'Éros — avec lequel il commença à grandir. Par cette jolie fiction, les poètes ont voulu faire entendre que l'amour, pour croître, a besoin de retour. On représentait également Antéros, sous la figure d'un petit enfant, avec des ailes, un carquois, des flèches et un baudrier. Vénus, jalouse de la beauté de Psyché – fille d'un roi vénérée pour sa splendeur – chargea Cupidon de rendre la jeune fille amoureuse du mortel le plus méprisable. Mais se blessant avec l'une de ses flèches, il tomba lui-même amoureux de Psyché. Il lui proposa alors de vivre avec lui dans son château où il la rejoignait la nuit, lui demandant de ne jamais chercher à connaître son identité. Influencée par ses sœurs, mais surtout piquée par la curiosité, Psyché profita du sommeil de son amant pour allumer une lampe. Mais la lumière réveilla Cupidon qui s'enfuit. Elle parvint à le retrouver au prix de toutes sortes d'épreuves mises en place par les dieux.

Cupidon est le plus souvent représenté sous la figure d'un enfant de quatre à huit ans, nu ou partiellement dénudé, muni d'ailes, l'air désœuvré mais malin: armé d’un arc et d'un carquois rempli de flèches ardentes, quelquefois d'une torche allumée ou d'un casque et d'une lance ; couronné de roses, emblème de plaisir. Tantôt, il est aveugle, car l'Amour n'aperçoit pas de défauts dans l'objet aimé; tantôt, il tient une rose d'une main et un dauphin de l'autre. Quelquefois, on le voit entre Hercule et Mercure, symbole de ce que peuvent en amour la valeur et l'éloquence. Parfois il est placé près de la Fortune ayant comme lui un bandeau sur les yeux. Il est toujours peint avec des ailes, et ces ailes sont de couleur azur, pourpre et or.

Il n'est pas rare de le voir représenté auprès de sa mère qui joue avec lui, le taquine ou le presse tendrement contre son cœur. Il arrive aussi qu'il soit représenté sous les traits d'un jeune homme adolescent, avec les mêmes attributs.


imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.