Copito (ou les derniers mots de Flocon de Neige le singe blanc du zoo de Barcelone)

Copito (ou les derniers mots de Flocon de Neige le singe blanc du zoo de Barcelone)

de Juan Mayorga

Texte original : Ultimas palabras de Copito de Nieve traduit par Yves Lebeau

Écrit en 2007 - français

Présentation

N’ayez crainte‚ vous n’avez pas commis la moindre erreur et je ne me serais douté de rien ; ce fut comme un pressentiment. J’ai mené ma petite enquête‚ ce qui est à la portée de n’importe qui‚ suffit d’avoir un peu de temps à soi et je n’en manque pas. Et mon pressentiment s’est confirmé : vous n’avez pas de papiers. Vous êtes un « sans-papiers ». Vedette choyée du zoo de Barcelone, cet unique cas de gorille albinos fut tellement célèbre que toute une ville fit la queue pour lui faire ses adieux et que Salvator Dali lui offrit même une poupée. A partir de cet événement médiatique, l’auteur, Juan Mayorga, a imaginé que, sa dernière heure venue, Copito de Nieve aurait pu prendre la parole, dire tout ce qu’il pensait sur son gardien qui le soignait, sur l’autre singe son compagnon et sur ces êtres humains qui le regardaient les yeux pleins de larmes.

Nombre de personnages

  • 3 homme(s)
  • Aide(s) et soutien(s)

    2007

    Aide à la création

    (spécificités non enregistrées)

    ARTCENA

    Sélection(s)

    2009

    Comité de lecture

    Bureau des lecteurs

    Comédie-Française

    2009

    Lectures publiques

    Bureau des lecteurs (présentation publique)

    Comédie-Française

    2008

    Comité de lecture

    La Mousson d'Été

    Aide à la traduction

    Traduction réalisée dans le cadre de l'Atelier européen de la traduction - Scène nationale d'Orléans, avec le concours de l'Union européenne - Commission éductation et culture.

    Aide à la publication}

    Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre.