Belgrade (chante ma langue le mystère du corps glorieux)

Belgrade (chante ma langue le mystère du corps glorieux)

de Angélica Liddell

Texte original : Belgrado : canta lengua el misterio del cuerpo glorioso traduit par Christilla Vasserot

Écrit en 2009 - français

Présentation

La Serbie à l’heure des funérailles de Slobodan Milosevic : une mosaïque de voix pour dire la douleur, la colère, la violence, la misère, la haine, les frustrations et les contradictions. Dans ce texte puissant d’Angélica Liddell, la souffrance collective est aussi douleur intime. Les personnages, victimes ou complices croisés à la faveur d’une enquête menée par un jeune Occidental pour son père, sont à l’image de ce pays : meurtris jusque dans leur chair.
Les filiations, plus qu’un repère, sont un tourment. Et les rencontres, plus qu’un échange, sont un affrontement ou un règlement de comptes. La décomposition d’un pays devient déconstruction du texte : les voix s’enchaînent sans jamais vraiment parvenir à se répondre ; le langage cru et dérangeant contraste avec le lyrisme des textes liturgiques placés en début de scènes. Artiste radicale, Angélica Liddell déflore notre bonne conscience et assène les mots que l’on ne veut pas entendre.

Nombre de personnages

  • 1 homme(s)
  • 6 femme(s)
  • Aide(s) et soutien(s)

    2011

    Aide à la création

    (spécificités non enregistrées)

    ARTCENA

    2009

    Aide à la traduction

    MAV (Maison Antoine Vitez)

    Sélection(s)

    2011

    Lectures publiques

    Bureau des lecteurs - Coup de cœur du public

    Comédie-Française

    2009

    Comité de lecture

    La Mousson d'Été

    Aide à la publication}

    Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre