Battuta

de Bartabas

Écrit en 2005 - français

Présentation

Avant tout nomade, le théâtre équestre Zingaro est mû par un état d’esprit. Son souffle, il le tient du voyage, de ce rapport à la vie et à l’éphémère et au sentiment de liberté qui l’anime et le guide. C’est cette notion de liberté, liée au danger qu’elle induit, que Bartabas, cavalier poète, a voulu retrouver en entraînant sa troupe dans une nouvelle création inspirée par les Tziganes. Chevaux et cavaliers-artistes sont littéralement emportés par les deux groupes de musiciens roumains, une fanfare de cuivres de Moldavie et un ensemble à cordes de Transylvanie. Une pulsation intérieure, un mouvement en boucle ou d’envol, qui hypnotise jusqu’au vertige. L’allure rapide du galop et le mouvement permanent de l’eau, qui signifie la vie chez les Tziganes, donnent la tonalité du spectacle.
Allègre ou inquiétant, Battuta se joue de la prouesse comme de la vitesse, nous parle du temps et de la mémoire, et renoue avec la veine populaire et le sens du spectacle festif des débuts de la troupe. Comme un souffle sur des braises, l’incandescence d’un véritable accomplissement.

Nombre de personnages

  • 12 homme(s)
  • 4 femme(s)
  • 2 fanfares tziganes
  • Autorisation de représentation

    Toute représentation publique est strictement interdite sans autorisation.