Adieu Ferdinand ! Suite et fin.

de Philippe Caubère

Écrit en 2016 - français

Présentation

Donc, nous y sommes : Ferdinand Faure tire sa révérence, raccroche les gants, rend son tablier – ou s’en va peut-être au diable – qu’il a tellement dansé. Une soirée imaginée en trois moments, trois contes, car Ferdinand Faure évoquera toujours le bon copain qui, sur le pas de la porte, vous en raconte une dernière, et puis revient s’en jeter un dernier sur le canapé, et puis, à nouveau, sur le pas de la porte… Une trahison sexuelle à l’époque dorée du Soleil, un inextricable camp naturiste, une belge épopée dans un casino l’hiver…

Le texte par l'auteur

Prix et distinctions

2019

Prix Café Beaubourg

Nomination