Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Éditions Chroniques des invisibles Présentation du texte
Partager cette page » 
 
 
 
Écrit en 2016 - français

Ils sont les invisibles, ceux que l'administration ne veut pas voir, ceux qu'on parque ou qu'on chasse, ceux qui se lèvent tôt et qui rentrent tard, qui habitent des campements ou des squats insalubres. Ils vivent ici. Ils travaillent ici. Mais ils sont privés d'espace public, évitent les lieux où sont les Blancs et ne fréquentent pas les cafés, les parcs, les cinémas ou les théâtres, par peur des rafles et des contrôles. Parce qu'ils sont sans papiers et sans toit, ils sont sans voix et sans visage. Ils habitent une ville qui double les coutures de celle que d'autres arpentent au grand jour, librement. En mai 2015, huit d'entre eux ont pris le risque de venir en pleine lumière. Eux, ce sont les "quatre-vingts d'Auber", les habitants d'un squat situé au 81, avenue Victor-Hugo, à Aubervilliers. C'était leur adresse, c'est devenu un spectacle et l'histoire d'une lutte pour la régularisation.

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction

Édité en 2017 - France

Editions Le Passager clandestin

 

ISBN : 2369350733

EAN : 978-236935073-6