Bleu pour les oranges, rose pour les éléphants

de Muriel Imbach

Écrit en 2014 - français

Présentation

En Suède, on ne dit plus il ou elle, mais Hen. Hen, ce n’est ni il, ni elle. Hen ? C’est une idée du neutre. Hen, on l’emploie pour ne pas désigner le genre d’une personne. C’est comme ça dans certaines garderies ou écoles et dans de nombreux livres pour enfants, on dit Hen. Sont fous ou pas, ces Suédois ? Qu’est-ce qui m’identifie ? Est-ce qu’on naît avec un amour particulier pour le bleu ou le rose ? Est-ce qu’être c’est avoir ? Et avoir, est-ce que ça permet d’être ? Est-ce qu’être né(e) garçon ou fille définit mes capacités ? Mes possibilités ? Mes goûts ?