theatre-contemporain.net

21 rue des Sources

21 rue des Sources

de Philippe Minyana

Écrit en 2015 - français

Présentation

Dans 21 rue des Sources deux revenants vont de pièce en pièce dans la maison abandonnée. « Tu les entends ? » « Oui je les entends. » Qui ? La parentèle. Des gens ordinaires. Ils ont aimé, travaillé. Usine, épicerie. Les Trente Glorieuses. « C'est là que je suis morte » dit madame Avril. « Je me suis offert un platane » dit l'Ami. Pas de drame. Pas de tristesse. L'évocation est légère, on rit. Car les fantômes s'amusent. « L'ordre des choses est toujours un désordre » dit l'Ami. Les fantômes philosophent, ils nous entraînent dans des visions familières et traversent allègrement le temps, comme le font tous les fantômes.

Le texte par l'auteur

Écrit en 2015 - français

Aide(s) et soutien(s)

2016

Aide à la création

Textes dramatiques

ARTCENA

Sélection(s)

2017

Lectures publiques

La Mousson d'Eté

Autorisation de traduction

Toute traduction pour un usage non privé est strictement interdite sans autorisation.

Contactez l'éditeur pour toute demande de traduction

Masquer la bannière